De Moïse à Mohammed - L´islam entreprise juive - T1 et T2
ZAKARIAS (Hanna)
50.00 €
Disponible en stock
Nous éditons cet ouvrage comme un irremplaçable témoignage qui éclairera tous ceux qui voient monter "la deuxième religion de France".
"L'Islam comme religion spécifique, écrit l'auteur, est un mythe. Son nom véritable et originel est Judaïsme : un avertisseur de la religion d'Israël (sourates XXV & LXXIII ; ici t. I, p. 177)".
Après la dispersion, les Juifs, trop peu nombreux, ne pouvaient détruire la religion de l'Homme-Dieu qu'ils avaient crucifié ; ils inventèrent l'Islam conquérant pour prendre le christianisme en tenaille par le Bosphore et par Gibraltar. Les Juifs aidèrent les musulmans dans toutes leurs invasions ; l'histoire en garde les preuves pour nos successeurs.
Citons encore le nom du mystérieux "rabbin de la Mecque" (pp. 97. sq.), que H. Zakarias semble ignorer : il s'agit du rabbin Ommaya ben Abiq Çalt, qui était d'ailleurs juif syriaque.
Voici un autre jugement :
"Les affirmations dogmatiques du Coran ne sont que d'informes débris des vérités catholiques, unis aux folies talmudiques et aux voluptueuses imaginations de l'Orient. Après avoir enfermé l'homme ici-bas dans les jouissances d'une vie toute sensuelle, il ne sait pas l'élever plus haut, même dans le paradis qu'il ouvre devant lui au sortir de la vie présente : là sont des bosquets, des jardins, des parfums, des festins, des vierges toujours jeunes, enfin tout ce qu'il y a de plus raffiné dans les convoitises terrestres. Cela ressemble, ou peu s'en faut, à la description d'un lieu mal famé" (abbé E. Barbier : Histoire populaire de l'Église, ESR, 2006).
"Pour la partie morale du Coran, n'y eût-il pour le juger que l'effrayante dégradation, pire que celle des antiques sociétés païennes, où il a plongé les sociétés musulmanes, c'en serait assez pour le déclarer une infâme imposture (Ibid.)."

Vous aimerez aussi