Zgoda - Une station sur le chemin de croix silésien
JENDRYSCHIK (Sepp)
17.00 €
Disponible en stock
Zgoda, c'est le nom d'un camp de Pologne où, à partir de 1945, des membres de la minorité allemande furent internés (hommes, femmes, mais aussi enfants et vieillards). Son commandant, un certain Salomon Morel, était juif ; il prétendait avoir survécu à Auschwitz. Animé d'un désir frénétique de vengeance, il tortura effroyablement les prisonniers, notamment ceux qui étaient enfermés dans la "maison brune" (réservée aux anciens SA, SS et autres membres des Jeunesses hitlériennes ou du NSDAP).
En quelques mois, plusieurs milliers d'internés moururent d'épuisement, sous les coups ou par suicide, incapables de supporter davantage les traitements inhumains. La plupart furent enterrés dans d'immenses charniers aujourd'hui nivelés.
L'ouvrage de Sepp Jendryschik a le grand mérite de nous rappeler ces atrocités occultées par les vainqueurs de la seconde guerre mondiale. 
Il est regrettable de devoir dire que Schwientochlowitz ne fut pas le seul camp commandé par des Juifs et que ce ne fut même pas le pire. En 1945, beaucoup d'autres commandants juifs dirigèrent beaucoup d'autres camps et il mourut beaucoup d'autres civils allemands. John Sack