Saint Dominique face aux Cathares
TOURAULT (Philippe)
21.50 €
Disponible sous peu
C'est au retour d'une mission au Danemark que Dominique de Guzman, noble castillan, né en 1170, découvrit l'étendue de l'hérésie cathare entre Garonne et Rhône, dans les Etats du comte de Toulouse. Fustigeant le comportement du haut clergé de l'époque, il s'évertua, à partir de 1206, à lutter contre le catharisme à la fois par une vie exemplaire toute d'ascétisme et d'humilité, et par la prédication. Il suscita l'admiration, plusieurs miracles soutinrent son action, mais les résultats ne furent pas à la mesure de son espérance et de son rayonnement. Ils n'empêchèrent pas la terrible croisade albigeoise qui étrangla le Languedoc. Mais si Dominique se lia d'amitié avec Simon de Montfort, il ne participa jamais à la guerre sainte et continua à annoncer l'Evangile.
Dans cette atmosphère troublée, il créa à Toulouse, en 1215, l'ordre des Prêcheurs auquel il donna mission de ramener à la religion romaine aussi bien les cathares que les incroyants ou les catholiques trop tièdes. Il l'organisa, la structura, décida de l'étendre à toute l'Europe, mais mourut en 1221 avant de pouvoir récolter les fruits de son message de spiritualité et de paix. Il fut canonisé treize ans après. Contrairement à ce que l'on croit trop souvent, Dominique fut étranger à l'Inquisition qui ne fut établie qu'en 1229. 
Philippe Tourault est conservateur en chef du Patrimoine, professeur à l'université catholique de l'Ouest à Angers et chroniqueur. Il a publié chez Perrin : Journal d'un Angevin au temps des guerres de Religion, Anne de Bretagne et Initiation à l'histoire de l'Eglise.