La Toussaint blanche
GAUTIER (Philippe)
20.00 €
Disponible en stock
"Voici un ouvrage comme on souhaiterait qu'il y en ait beaucoup. Car il se situe à deux niveaux : on peut le lire comme un essai sur l'évolution de la société française dans le dernier quart du XXe siècle et y trouver, au-delà de son caractère d'anticipation, l'une des analyses les plus lucides, les plus révélatrices des problèmes actuels. Mais le vrai livre de Philippe Gautier est ailleurs, il traite d'un sujet qui tout à la fois domine et justifie la démarche de l'auteur : c'est l'immigration maghrébine, dont le nombre pléthorique sucite tant de récriminations dans toutes les catégories sociales de ce pays." (Le Méridional, La France) 
"Cette histoire-choc tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page. Et - ce qui ne gâte rien - il fera grincer des dents les fanatiques de l'anti-occidentalisme. Autant dire que le livre nous a plu et qu'il vous plaira". "Rivarol"
En 1994, un jeune ingénieur, Vincent Fournier, fatigué de ses amours passagères, publie une annonce matrimoniale dans un journal féminin, précisant qu'il désire rencontrer une jeune femme blonde aux yeux bleus. Il commet l'honnêteté d'ajouter "non européenne s'abstenir" et se trouve, en vertu d'un application drastique de la loi de 1972, traîné devant les tribunaux par les anti-racistes qui le condamnent à une lourde amende. Il perd sa situation et survit dans un Paris qui se désagrège devant la répétition des heurts de plus en plus violents entre les nombreuses communautés raciales immigrées qui y vivent chaque jour en plus grand nombre. Car la France est devenue une terre d'asile quasi-universelle.
Dans ce contexte dramatique, des Français de souche ont, le 1er novembre 1994, déclenché une insurrection armée que l'on appellera plus tard la "Toussaint blanche". Incapable de mettre de l'ordre dans ce chaos, le gouvernement socialo-libéral se résout, à la suite de la défection de la Police et de l'Armée, à faire intervenir des forces étrangères amies, en l'occurence maghrébines. Vincent Fournier suivant l'exemple d'un ami, rejoint un groupe de maquisards qui combattent quelque part en Normandie pour défendre leur indépendance et leur liberté. Ils obtiennent enfin par leur combat courageux, lors des accords de TIPASA, l'indépendance de l'Ouest, dernier carré de la France encore européenne, bientôt menacée à nouveau.