Ma déclaration des droits de l´homme
CHARD
10.00 €
Disponible en stock
Préface :
Venus des Etats-Unis à peine éclos, où d'ailleurs ils ne s'appliquaient pas aux esclaves, écartés de leurs bienfaits, les Droits de l'Homme, applaudis par la France de 1789, ont été aussitôt adoptés comme une nouvelle religion. L'ancienne, le christianisme, en avait pourtant énoncé le principe, et avant elle la morale antique, avec l'adage : "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l'on fasse à toi-même". L'essentiel de la doctrine est là, sans qu'il soit besoin de rédiger une Déclaration dont certains articles prêtent à équivoque en raison de leur caractère utopique.
La première de ces équivoques est la position de la femme : est-elle comprise dans cette définition de l'homme et n'aurait-il pas été mieux venu de l'intituler : "Déclaration des droits de l'être humain ou de l'individu" ? A l'heure où nos gouvernants poussent à l'entrée de la Turquie dans l'Europe, une telle question mérite d'être posée.
(.)