Les documents Morgenthau
PONCINS (Léon de)
8.00 €
Disponible sous peu
Le Sous-Comité de Sécurité Intérieure du Sénat américain en matière judiciaire a publié récemment une série de documents qui fournissent des renseignements très complets sur l'étrange activité du Ministère des Finances U.S.A. au cours des années cruciales 1934-1945. Ces documents présentent un intérêt capital car c'est toute l'histoire secrète de la politique étrangère du gouvernement américain qui s'y déroule sous nos yeux. Il s'agit de deux énormes volumes comportant au total 1650 pages et qui traitent exclusivement de la politique américaine en ce qui concerne la guerre, l'Allemagne et l'Europe.
Le gouvernement américain voulant présenter ces documents à la Commission d'enquête du Sénat, a chargé le Dr Anthony Kubek, professeur d'histoire à l'Université de Dallas et chef de sa section historique, de présenter au Sénat un résumé clair et concis des documents Morgenthau. Ce résumé constitue un rapport de quatre-vingts pages qui est publié en introduction aux documents Morgenthau proprement dits. Dans les pages qui suivent, je vais donner un résumé de cette introduction. Les passages reproduits entre guillemets sont des citations intégrales du rapport Kubek.  
Ces documents, publiés par le gouvernement des Etats-Unis, ont donc un cachet officiel d'authenticité indiscutable. Ils nous montrent l'influence énorme que ses conseillers juifs exerçaient sur le Président Roosevelt : B. Baruch - H. Morgenthau - Harry Dexter White, etc.  

Enoncé en quelques mots, l'objectif du Plan Morgenthau était de désindustrialiser l'Allemagne et de réduire son peuple à une existence pastorale, après la victoire. Si cela pouvait se réaliser, les militaristes allemands ne se relèveraient jamais plus pour menacer la paix du monde. Telle était la justification de ce plan avoué ; mais un autre motif se cachait derrière. Ce motif inavoué a été dévoilé par un article du New-York Herald Tribune, en septembre 1946, plus d'un an après l'effondrement de l'Allemagne. Le but réel du projet de condamnation de "toute l'Allemagne à un régime permanent de pommes de terre", était la communication de la nation vaincue. "La meilleure façon de jeter le peuple allemand dans les bras de l'Union Soviétique", était-il indiqué, "était de faire des Etats-Unis le champion d'une misère dure et aveugle en Allemagne".