Histoire du Bon Larron
GAUME (Mgr Jean-Joseph)
21.00 €
Disponible en stock
Dans cet ouvrage, l'auteur montre que, autant le monde des âmes l'emporte sur le monde des corps, autant les merveilles de Dieu, dans l'ordre de la grâce, sont supérieures à ses merveilles dans l'ordre de la nature. Saint Augustin disait : "Le Larron, élu avant d'être appelé, ami avant d'être serviteur, maître avant d'être disciple, de voleur devient confesseur. Sans doute, voleur il commence son supplice, mais par un prodige ineffable, martyr il le consomme." Et saint Bernard : "O bienheureux Larron, que dis-je ? non larron, mais martyr et confesseur! ( .) Les disciples s'enfuient, Pierre renie, et vous avez le bonheur d'être l'associé et le compagnon de sa passion. Sur la croix, vous fûtes Pierre, et, dans la maison de Caïphe, Pierre fut larron."
L'histoire du bon Larron et les nombreuses anecdotes rapportées par Mgr Gaume montrent que Dieu n'a absolument rien laissé au hasard. On y apprend, par exemple, que le bon larron fut ce chef de brigands qui épargna la sainte Famille lors de la fuite en Egypte ! Ou encore, que le crâne d'Adam avait été enterré sous cette montagne du Calvaire, justement appelée "lieu du crâne", et encore plusieurs autres détails édifiants.
Plusieurs lecteurs demandaient cette recomposition, d'autant plus que le public découvre enfin ce que fut réellement "La Passion" de NotreSeigneur Jésus-Christ, à travers le film de M. Gibson.
Au milieu du silence consterné de tous les amis de Jésus, et des vociférations sanguinaires de ses ennemis, une voix s'élève, une seule, pour défendre le Juste : c'est la voix de Dismas. Son plaidoyer est sublime de courage et d'éloquence. L'intrépide avocat brave la fureur de tout un peuple de bourreaux, maîtres de sa vie, et d'un mot il dit tout : Jésus est innocent : Hic autem nihil. mali gessit.
( . ) "Quel est ce mystère ? demande saint Chrysostome. Pourquoi un voleur reçoit-il le premier la promesse du Paradis ? Pourquoi un assassin devient-il, avant tous, citoyen du ciel ? En voici la raison. Le premier homme fut un voleur. Coupable d'avoir pris du fruit de l'arbre défendu, il fut chassé du Paradis. Le voleur du Calvaire est aussi un voleur. Pour avoir pris le fruit de l'arbre de la croix, il est introduit le premier dans le Paradis. Par le bois commence le péché, par le bois commence le salut." Ce ne sont que de brefs extraits, mais souhaitons qu'ils suscitent une soif de découvrir des merveilles. celles qui assurent un bonheur et une paix que, malheureusement, les hommes recherchent dans des futilités où ce bonheur et cette paix n'existent pas.