Jean Madiran
MASSON (Danièle)
24.40 €
Disponible en stock
Danièle Masson (en page 3 de la couverture) est née en 1944 à Paris dans une famille libérale. Elle a été formée à tous les cosmopolitismes de l'Education nationale, jusqu'à ce que l'un de ses professeurs, l'abonnant à Itinéraires, lui ouvre la voie d'une longue désintoxication qui la conduira finalement du côté de la contestation chrétienne et de l'identité française.
Devenue belle-fille de Jean Masson (fondateur avec Jean Ousset de la "Cité Catholique"), agrégée de l'Université, professeur et mère de famille, c'est pour armer l'esprit critique de ses enfants et de ses élèves contre les faux dogmes qu'elle a écrit en 1974 son premier livre : Sisyphe ou l'illusion d'optique, réflexions sur l'absurde (aux Editions de Chiré, épuisé) ; puis en 1980 : Les saturnales de l'esprit, des nouveaux philosophes à la nouvelle droite (diffusion Difralivre). Dès lors, Danièle Masson participe aux travaux du Centre Charlier, à ses "Journées nationales d'Amitié française" et à ses "Universités catholiques d'été", et depuis 1985 elle a pris rang parmi les collaborateurs réguliers de la revue Itinéraires.
En 1987, elle accepte d'un éditeur belge la commande d'un ouvrage de synthèse sur "Jean Madiran". Elle le conçoit et le réalise comme l'itinéraire d'une pensée davantage que comme la biographie d'un auteur. Son manuscrit terminé en 1989 lui est alors refusé. Il sera donc finalement édité en France. Au fil de ces pages souvent très personnelles, où revit notre histoire intellectuelle et religieuse depuis la fin de la seconde guerre mondiale, elle a cherché - et retrouvé - dans l'œuvre de Madiran le roc des certitudes essentielles que la décadence a partout estompées.