La succession apostolique dans le Nouveau Testament
ROLLAND (Philippe)
18.90 €
Disponible en stock
Existe-t-il dans l'Église, selon la pensée des Apôtres, témoins du Ressuscité, un "magistère" doctrinal ? Les Apôtres ont-ils désigné eux-mêmes des hommes qui leur succéderaient de génération en génération dans la charge de "garder le dépôt", selon les épîtres à Timothée, jugées par beaucoup comme tardives et inauthentiques ? La controverse divise encore les communautés chrétiennes.
Philippe Rolland démontre, à l'aide d'une méthode linguistique nouvelle, que les épîtres à Timothée ont été utilisées par l'auteur de la première épître de Pierre, elle-même utilisée par l'auteur de l'épître aux Hébreux, certainement rédigée avant la cessation du culte du Temple en l'an 70 (Rb 10,1-3) . Les épîtres à Timothée ont donc été écrites du vivant de Paul, et la notion de succession apostolique doit lui être attribuée.
Ce livre clair et argumenté invite à reconnaître l'origine apostolique du magistère exercé par les successeurs légitimes des Apôtres.  
L'auteur, professeur d'exégèse, apporte une démonstration rigoureuse à la thèse soutenue dans deux ouvrages précédents : Les Ambassadeurs du Christ, ministère pastoral et Nouveau Testament (Cerf, 1991) et Présentation du Nouveau Testament selon l'ordre chronologique et la structure littéraire des écrits apostoliques (Éditions de Paris, 1995).