La Mission du Peuple de Dieu - 1 - L´erreur du prédestiné en 2 vol - Le talmud contre la Ste Ecriture Qu´est-ce que le judaïsme ?
MALYNSKI (Emmanuel Comte de)
30.00 €
Disponible en stock
Cette première partie de la série la Mission du Peuple de Dieu est profonde; elle est sans aversion: c'est l'œuvre d'un homme étonné de nos naïvetés et de notre manque de foi.
- Malynski démontre qu'il existe une alternative de l'intelligence religieuse la plus haute la plus sagace (celle d'un S. Augustin, d'un S. Bonaventure ou d'un S. Thomas), c'est - pour reprendre à peu près l'expression de Mgr Jouin dans la RISS - la scrupuleuse et totale absence de scrupule" : celle-ci, celle de Lucifer et de sa horde, est la parade assurée contre celle-là, dont le défaut ou la faiblesse est, pour ainsi dire, d'être marquée au coin par des limitations morales.
- "Je ne comprends pas comment on peut considérer le judaïsme talmudique, - celui dont nous faisons l'expérience personnellement, - comme une continuation de l'hébraïsme biblique. Il suffit d'être un historien impartial pour le savoir clairement.
- "Le Talmud (Malynski écrit Talmude) est le code le plus parfait de déloyauté érigée en principe et en devoir. Il est comme une sorte d'imitation à rebours de l'Évangile, car la littérature talmudique n'est pas passivement amorale, mais affirmativement et activement immorale. Et l'Église, rappelle Bossuet, ne s'en est jamais prise aux prédestinés déchus, mais "uniquement au ramas de commentaires qu'on nomme le Talmud".
- "Le Talmud n'est pas seulement un livre de non-charité, c'est un évangile d'anti-charité évangélique. C'est la parodie négative et en quelque sorte le singe de l'Évangile; au même titre que Lucifer a été appelé, par les théologiens, "le Singe de Dieu". C'est la démocratie de "celui qui ne veut point servir", du "singe de Dieu" qui donne la main au "démos"
- "Et j'ai souvent pensé à Israël en pensant à Lucifer, car c'est le Lucifer collectif et historique. Je ne dis pas un Israélite ou même les Israélites, mais l'esprit d'Israël."