Jean-Pierre DICKES (1942 - )  Jean-Pierre DICKES (1942 - )
Jean-Pierre DICKÈS est né d'une dynastie de médecins sous les bombardements de la ville de Boulogne-sur-Mer durant la guerre. Son attachement à son Boulonnais natal le mènera à être président de la Société Académique du Boulonnais spécialisée dans le régionalisme. Lui-même a commis plusieurs ouvrages d'histoire et de linguistique et à ce titre est reconnu comme un des meilleurs spécialistes du Picard.
En 1981, sa carrière professionnelle médicale l'amènera à créer avec deux chirurgiens la clinique Côte d'Opale, la plus importante du département. Il est ancien expert près la cour d'Appel de Douai. Il prendra la direction de l'Association catholique des Infirmières et Médecins en 1998 et celle des Cahiers Saint Raphaël, la dernière publication européenne traitant de tous les problèmes liés à l'éthique médicale dans l'optique de la doctrine catholique.
Il est l'auteur d'un livre intitulé La Blessure qui marqua beaucoup les esprits. Il y raconte la désintégration du Grand Séminaire de Saint Sulpice à Paris, où il était en 1965. Le livre "L'ultime Trangression" édité aux Editions de Chiré est la suite d'un livre étonnant intitulé L'Homme Artificiel où il esquissait les contours de l'homme du futur à la lueur des découvertes scientifiques des dernières années.