Le vrai génie du christianisme - Laïcité Liberté Développement
HAROUEL (Jean-Louis)
20.00 €
Disponible sous peu
Qu'est-ce que le vrai génie du christianisme ? C'est l'immense innovation propre à cette religion qui a permis à l'Europe occidentale d'inventer la liberté individuelle et le développement économique. Le vrai génie du christianisme, c'est la révolution que fut la disjonction du politique et du religieux. Le royaume de Dieu est céleste et non terrestre ; Dieu et César sont séparés, Porteur de la séparation du spirituel et du temporel, le dualisme chrétien a été le principal ressort de la prodigieuse réussite scientifique, technique, économique et sociale de l'Occident.
Cependant, l'autonomie réciproque du politique et du religieux ne s'est pas réalisée aisément. Tout au long de l'histoire du christianisme ont eu lieu des retours en force du monisme, qui réassociait politique et religion. Parallèlement, hanté par le fantasme d'un royaume terrestre parfait, le courant millénariste absorbait totalement le politique dans le religieux. Plus tard, la même confusion s'est retrouvée dans les religions séculières millénaristes, qui furent à l'origine des totalitarismes du XXe siècle. Aujourd'hui, la confusion du politique et du religieux prend principalement la forme de la religion d'Etat des droits de l'homme, au moralisme utopique suicidaire pour les nations européennes. Survivront-elles à l'abandon du dualisme d'invention chrétienne qui fut à l'origine de leur succès ? 
Agrégé des Facultés de droit, diplômé de Sciences Po, Jean-Louis Harouel est professeur à Paris Il. Auteur d'une quinzaine de livres, il a notamment étudié en juriste l'histoire de l'État, de l'administration et de la ville. Par ailleurs, il est l'un des meilleurs connaisseurs de la pensée du grand économiste Jean Fourastié (Productivité et richesse des nations, Gallimard, 2005), Il est en outre spécialiste de sociologie de la culture (Culture et contre-cultures, PUF, 2002). Il a publié en 2009, chez Jean-Cyrille Godefroy, La grande falsification, qui dénonce la profonde déculturation des sociétés occidentales.