Se défaire de l´Église
MAHE (Michel)
19.00 €
Disponible en stock
Les critiques violentes des philosophes des Lumières concernant l'Eglise, ont installé, dans les intélligences actuelles, une prédisposition au scepticisme, au dénigrement, à la rupture. Or la légitimité de telles critiques rationnelles n'est pas fondée, puisque l'Eglise n'y est pas abordée selon le discours qu'elle propose d'elle-même, mais selon celui de la raison qui la naturalise préalablement de façon autoritaire. Cet ouvrage, n'a pas pour objectif de montrer que l'Eglise correspond à ce qu'elle dit être, divinement fondée et animée, car cela relève de la foi et non pas de la raison, mais que les fondements des critiques sont aisément réfutables et qu'un autre discours rationnel, plus juste, peut être développé. Cet autre discours laisse ainsi la possibilité que l'Eglise soit ce qu'elle dit être, l'auteur montre alors qu'il est même convenable, pour la raison, que l'Eglise soit ce qu'elle dit être. 
Michel Mahé : professeur de philosophie en lycée. Docteur canonique de philosophie (faculté catholique de Lyon), certifié en philosophie. Membre de la Société Internationale de Philosophie Réaliste. Il est l'auteur d'articles notamment dans les revues Les cahiers de l'IPC, Sapientia et la Revue thomiste et de plusieurs ouvrages dont Christianisme et philosophie chez Aimé Forest, Aimé Forest et une sagesse plus haute que le thomisme, le consentement de la raison au Verbe, Qu'est-ce que l'homme.