Mémoires pour servir à l´histoire du jacobinisme (2 volumes)
BARRUEL (Abbé Augustin)
49.00 €
Disponible en stock
Introduction sur la vie et l´œuvre de Barruel par Christian Lagrave. Index des ouvrages et noms cités par Isabelle Geffroy.
Ce livre écrit par un savant jésuite qui s'était longtemps appliqué à l'étude des idées subversives, présenta aux contemporains de la Révolution une thèse qui leur parut fort nouvelle : il attribuait la responsabilité de ce sanglant bouleversement, qui dévastait le continent et horrifiait les élites européennes, à un triple complot : celui des incrédules qui voulaient renverser le christianisme, celui des républicains et des Francs-Maçons qui voulaient renverser les trônes, et, enfin, celui des Illuminés qui, s'appuyant sur les deux premiers, fédéraient l'impiété et l'anarchie pour renverser toute religion et toute autorité. Dès sa première parution, en 1797, l'ouvrage remporta un succès extraordinaire ; il fut traduit dans les principales langues européennes et n'eut pas moins de six rééditions successives en langue française ; il exerça une influence capitale sur l'évolution des idées politiques de son époque et marqua de son empreinte plus d'un siècle et demi de traditionalisme. Il fut cependant âprement critiqué dès l'origine par deux courants de pensée contradictoires : les Francs-Maçons et leurs alliés essayèrent de nier les accusations de Barruel, car leur gravité aurait pu conduire les gouvernements européens à essayer d'anéantir une secte aussi dangereuse ; d'autre part certains contre-révolutionnaires, habitués à ne voir dans les rites maçonniques que d'innocents jeux de salon, refusèrent d'admettre l'existence du complot. Plus tard les positions évoluèrent ; à la fin du XIXe siècle, après le triomphe de la Maçonnerie en France sous la IIIe République, certains écrivains maçons proclamèrent la réalité du complot maçonnique avant et pendant la Révolution et en firent un titre de gloire pour leur secte. D'autre part, l'opinion contre-révolutionnaire voyant aboutir dans les faits politiques et sociaux les projets des Illuminés et des Maçons du XVIIIe siècle, reconnut à peu près unanimement la justesse de l'analyse des Mémoires. Malgré cela, Barruel resta pour l'opinion publique, un grand méconnu et il fut, surtout par l'histoire universitaire, un grand calomnié ; des générations successives d'historiens officiels ont pris l'habitude de le rejeter dédaigneusement et d'écarter délibérément ses travaux, sans même se donner la peine de les lire et sans jamais en fournir la moindre réfutation sérieuse. Cependant, la lecture de Barruel reste indispensable à celui qui veut comprendre les causes profondes de la Révolution. Les nombreux travaux qui furent publiés par la suite sur ce sujet eurent beau mépriser ou ignorer son ouvrage, ils ne l'ont ni disqualifié ni remplacé. Le livre était devenu rare et coûteux en édition intégrale ; l'absence de tout index gênait considérablement les chercheurs. La présente édition a pour but de fournir une version intégrale, moderne et maniable d'un ouvrage qui reste essentiel pour l'histoire des origines de la Révolution Française et pour la compréhension des idées politiques du XIXe siècle.

Vous aimerez aussi