Totus Tuus ou petit guide pour devenir un grand saint
PIERRE (François)
15.00 €
Disponible en stock
Il est écrit : "Vous serez saints, parce que Moi, Je suis saint" (1 Pi 1, 16). Si le Seigneur nous demande d'être saints, quel que soit notre état de vie, c'est que, avec Sa grâce, c'est possible.
L'auteur, après sa conversion, a dévoré bon nombre d'ouvrages spirituels et il nous livre ici les recettes qu'il a trouvées comme étant les plus parfaites pour arriver à la sainteté, par étapes. Il nous propose un modèle : la Vierge Marie, Reine de tous les saints.
Son rôle dans notre vie spirituelle peut être comparé avec celui de Rebecca envers Jacob (Gn 25, 33). On sait qu'Esaü avait vendu à Jacob son droit d'aînesse. Rebecca, mère des deux frères, qui aimait Jacob tendrement, lui assura l'obtention de cet avantage. Isaac, se sentant fort vieux, et voulant bénir ses enfants avant de mourir, appela son fils Esaü qu'il aimait, lui commanda d'aller à la chasse pour avoir de quoi manger afin qu'il le bénisse ensuite. Rebecca avertit promptement Jacob de ce qui se passait et lui commanda d'aller prendre deux chevreaux dans le troupeau, qu'elle prépara diligemment pour Isaac, connaissant parfaitement les goûts de son mari ; elle revêtit ensuite Jacob des habits d'Esaü, couvrit ses mains et son coude la peau des chevreaux afin que sou père qui ne voyait plus, put croire qu'il était Esaü et elle amena Jacob auprès d'Isaac. Celui-ci mangea le plat et donna la bénédiction à Jacob, pensant que c'était Esaü.
Cette histoire reflète le rôle de Marie pour chacun d'entre nous. La Vierge, en effet, va nous revêtir de Jésus-Christ dans un premier temps, elle va nous conformer à Lui. Elle qui est le moule dans lequel Jésus-Christ fut formé, va nous façonner peu à peu pour que se réalise en nous l'image du Fils qui sera agréable au Père.
L'auteur agrémente son récit par les citations de nombreux saints et saintes pour nous aider à gravir peu à peu tous les degrés de. l'humilité pour mieux
ressembler à notre Reine, la Vierge Marie.
S'il existe plusieurs demeures dans la maison du Père (Jn 14, 2), il existe plusieurs demeures aussi sous le manteau de Marie. N'est-elle pas la maison d'or, celle que les petits enfants de Pontmain ont contemplée au soir du 17 janvier 1871 ? Pendant la récitation du chapelet, ils ont vu les étoiles comme se taper sur la robe de la Vierge, si bien qu'à la fin, elle était toute dorée et deux fois grande comme la soeur catéchiste.
Approchons-nous sans crainte de cette Mère incomparable. Et puis, humblement, laissons-nous faire et abandonnons notre volonté à la Sienne. N'en doutons pas, Elle fera des merveilles et avec chacun de nous, quel que soit notre point de départ, Elle fera un grand saint pour peupler le Ciel.