Pour un antiracisme de droite - Pourquoi la LICRA, SOS Racisme, la LDH et le MRAP se trompent
ROBIN (Jean)
5.00 €
Disponible en stock
Tout comme la gauche n'a pas le monopole du coeur, elle n'a pas le monopole de l'antiracisme. Au contraire, le but de ce petit essai est de démontrer qu'elle a vidé le concept légitime d'antiracisme de tout contenu, pour mieux lui faire incarner le combat idéologique de la gauche.
Plus de 30 ans de lutte antiraciste de gauche, et plus de 30 ans de montée du racisme dans le pays. Cette politique est donc un échec total, et d'autant plus total qu'elle a été menée sur argent public et qu'elle a limité les libertés fondamentales de chacun.
Hélas, le vide abyssal d'une droite totalement inexistante dans le pays depuis De Gaulle a laissé un espace gigantesque à l'antiracisme de gauche, qui est aujourd'hui en situation de monopole dans ce domaine. Il lui impose de ce fait ses obsessions égalitaires et staliniennes, de l'exclusion liberticide et violente, alors qu'il conviendrait de défendre à la fois l'antiracisme et la liberté d'expression, à la fois l'humanisme et la pédagogie. L'antiracisme doit être libéré des griffes d'une gauche qui s'en sert pour faire croire que le loup est en fait un agneau.  
Jean Robin, journaliste et éditeur, a publié 14 livres à ce jour. De la biographie d'Alain Finkielkraut (2009) au Petit dictionnaire des débats interdits mais légaux (2010) en passant par Ils ont tué la télé publique (2006), il défend la liberté d'expression, l'ouverture d'esprit et la démocratie dans son sens le plus large possible. Il a fondé une maison d'édition (Tatamis) en 2006 et un site d'information en ligne (Enquête & Débat) en 2010.