Camerone - La campagne héroïque de la Légion étrangère au Mexique
SERGENT (Pierre)
25.00 €
Disponible en stock
30 avril 1863, 11 heures du matin. Après le premier assaut des Mexicains sur l'hacienda de Camaron, les légionnaires de la 3e compagnie du 1er bataillon du Régiment étranger prêtent serment au capitaine Danjou de se battre jusqu'à la dernière extrémité. Un des rares survivants, le caporal Maine, en témoigne : "Nous l'avions juré !"
Alors, dans ces Terres chaudes de la province de Vera Cruz, sous un soleil de feu, se déroule le combat légendaire entre une poignée d'hommes et toute une armée.
"Une lutte de géants", dira le maréchal Forey, qui commandait le Corps expéditionnaire. Au bout de onze heures d'une lutte sans merci, seuls cinq braves étaient encore debout, auxquels les Mexicains, impressionnés par leur bravoure, leur accordèrent la vie sauve et laissèrent leurs armes.
Ce livre est non seulement le récit minuté de ce fabuleux fait d'armes, devenu le symbole des vertus légionnaires, mais aussi la prodigieuse saga des hommes du Régiment étranger qui, durant plus de quatre ans, se battirent sans répit du Sud au Nord de l'immense Mexique.
Pour retracer les péripéties de cette aventure aussi exotique que meurtrière et redonner vie à ceux qui la vécurent, l'auteur est allé au Mexique sur les traces des légionnaires du colonel Jeanningros, et il nous y entraîne à sa suite. Si Camerone, combat mythique de la Légion, fait l'objet d'une analyse détaillée, Pierre Sergent couvre en fait toute la guerre du Mexique de l'arrivée de la Légion à son départ. 
Pierre Sergent a fait toute sa carrière d'officier à la Légion étrangère. Après le maquis, en 1944, il entre à Saint-Cyr, rejoint la Légion en Algérie, combat dans les rangs du 1er bataillon étranger de parachutistes en Indochine où il est grièvement blessé, puis prend part à toute la guerre d'Algérie, de 1954 à 1961. Opposé à la politique d'abandon du général de Gaulle, il fait partie des officiers qui se révoltent en 1961.
Amnistié en 1968, après sept ans de clandestinité, il entame une carrière d'historien et d'écrivain attitré de la Légion étrangère. Il décède en 1992. Les livres de Pierre Sergent
(Je ne regrette rien, Les Maréchaux de la Légion, La Légion saute sur Kolwezi) sont aujourd'hui des classiques. Son best-seller : Camerone : la campagne héroïque de la Légion étrangère au Mexique était introuvable. Il est enfin réédité par les éditions Italiques pour le 150e anniversaire du légendaire combat qu'il nous fait revivre.