Seul l´Amour sauvera le 3e millénaire - T 03 - Messages du 10 juillet 2012 au 29 mai 2013
MARTINE
18.00 €
Disponible en stock
"Les faveurs du Seigneur ne sont pas achevées, ni ses compassions épuisées ; elles se renouvellent chaque matin" (Lm 3, 22-23).
Les messages que le Ciel donne à Martine sont annonciateurs d'un jour nouveau, riche en grâces et en miséricorde. Il faut tout d'abord que se dissipent les ténèbres de la nuit. Quand la nuit des tempêtes viendra vous secouer, venez droit sur mon Coeur et vous serez bercés. Seule la prière d'Eglise sortira des tempêtes le peuple aimé de Dieu (p. 95).
L'amour en vérité sortira des épreuves mon bon peuple de France secoué et meurtri par les lois scélérates. (p. 97).
Je reviens pour faire dire aux nations qu'elles ne peuvent pas bafouer l'ordre divin sans cesse. (p. 97).
Si vous saviez enfants le travail qui se fait pour vous sauver enfants, vous pleureriez d'amour car le Ciel tout entier est ici à l'ouvrage pour. (p. 104).
Tous les rois de la France ont repris leurs épées, ils combattent debout, faisant face aux malsains, ils combattent tous les braves car ils sont à genoux devant Dieu notre Père. Ils supplient Dieu d'Amour de libérer la France par le petit enfant né de par descendance de bon roi Louis. Tous les rois sont bien là, de David à Clovis, en passant par saint Louis et enfin le dernier offert pour le martyre (p. 107).
Marie protège la France, Jeanne pleure et combat. Elle a épée sortie et avance protégeant le futur roi de France qui combat par la foi. Le Ciel protège celui que Dieu Père a choisi pour être roi de France. Il aime et il progresse sous la sainte protection de Michel et de Jeanne, sous la bénédiction de Marie, Sainte Mère et sous l'approbation du seul Roi de la terre (p. 107-108).
Si vous cheminez attristés dans ce monde perverti, voici que le Seigneur croise votre route et vous parle à travers ces messages reçus par Martine.
Alors, comme les disciples d'Emmaüs, vous pourrez dire : "Notre coeur n'était-il pas tout brûlant au-dedans de nous quand Il nous parlait en chemin ?" (Lc 24. 32).