Mois de Marie - Historique de l´Apparition de Notre Dame de Pontmain à la France
COLIN (Louis)
14.00 €
Disponible en stock
Les Mois de Marie ne manquent certes pas en France où on les compte par centaines. Et cependant celui de Notre-Dame de Pontmain n'y a pas encore trouvé place. Après le Mois de Marie de Notre-Dame de Lourdes, qui a été lu et relu pour le plus grand bien des âmes dans toutes les paroisses, c'était une lacune. Lacune d'autant plus regrettable que la glorification de Jeanne d'Arc réveille en ce moment plus que jamais au fond des esprits le souvenir des grandes miséricordes de Dieu sur notre cher pays, aux jours critiques de son histoire.
Aussi avons-nous pensé que l'heure était venue, sans nous éloigner aucunement de Jeanne d'Arc ni marcher à la dérive le long des réalités lamentables dont nous sommes les témoins, de rouvrir, en forme de Mois de Marie, sous les yeux des catholiques qui les ignorent ou qui les ont trop vite oubliées, les pages de cette prodigieuse histoire publiée il y a seize ans, pages dont le P. Monsabré, qui en écrivit la préface parallèlement à Henri Lasserre, souhaite
"qu'elles aillent se répandant par toute la France pour y porter aux âmes assombries ou découragées un livre d'espérance touchant et doux au coeur".
La France, en effet, n'a jamais eu plus besoin qu'aujourd'hui d'espérance.
A travers le dédale obscur où elle s'enfonce de plus en plus, qui réjouira ses yeux troublés ? qui éclairera sa nuit, sinon les mêmes étoiles qui, en 1871, percèrent le ciel de sang sous lequel elle gisait couchée dans son agonie? Avec son message en lettres d'or, la banderole blanche de Pontmain plane toujours comme un céleste parchemin sur nos têtes. Elle n'a pas cessé d'être la page qu'il faut relire, parce qu'elle nous indique d'une façon écrite et soulignée, c'est-à- dire durable, au livre de l'espérance, le refuge assuré où nous rencontrerons le salut : Mon Fils se laisse toucher. (Extrait de la préface)