Heurs et malheurs du secteur agricole en Algerie 1962 2012
CHABANE (Mohamed)
33.00 €
Disponible en stock
L'agriculture algérienne, largement exportatrice pendant l'époque coloniale, se retrouve, après un demi-siècle d'indépendance, une activité structurellement vulnérable, largement importatrice, à niveau de développement dérisoire. Le contraste est important avec la situation présente, où les importations sont massives, et les filières désorganisées. Les exportations sont négligeables, alors que les importations représentent souvent plus de 80% des disponibilités des produits alimentaires. On pourrait s'arrêter là, et faire un bilan sévère des politiques agricoles postcoloniales et leurs échecs. Mais les choses sont plus compliquées et nécessitent une analyse plus approfondie. C'est d'ailleurs l'objectif de cet ouvrage qui tente d'apporter des éclairages sur les politiques agricoles qui ont été suivies après l'indépendance et tenter de déterminer les causes de l'échec de celles-ci. Il s'agit de faire un bilan de la situation présente, afin, autant que possible, d'éviter de nouvelles erreurs pour l'avenir. 
Économiste du développement, Mohamed Chabane est docteur en économie de l'université de Rennes. Il s'intéresse à l'étude des politiques agricoles et des stratégies de sécurité alimentaire et aux politiques macro-économiques notamment en Algérie. Il est également titulaire d'un DESS en études internationales de l'université de Paris Sud et diplômé en finances de l'ESC d'Alger.