La conception matérialiste de la question juive
LEON (Abraham)
15.00 €
Disponible en stock
Le sionisme ne s'est jamais sérieusement posé cette question : pourquoi, pendant ces deux mille ans, les Juifs n'ont-ils jamais tenté réellement de retourner dans cette patrie ? Pourquoi a-t-il fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que Herzl parvienne à les convaincre de cette nécessité ? Pourquoi tous les prédécesseurs de Herzl, comme le fameux Sabbataï Tsevi, s'étaient-ils vus traiter de faux messies ? Pourquoi les adhérents de Sabbataï Tsevi furent-ils férocement persécutés par le judaïsme orthodoxe ?
[.] En réalité, aussi longtemps que le judaïsme était incorporé dans le système féodal, le "rêve de Sion" n'était précisément rien d'autre qu'un rêve et ne correspondait à aucun intérêt réel du judaïsme. Le cabaretier ou le "fermier" juif de Pologne du XVIe siècle pensait aussi peu à "retourner" en Palestine qu'aujourd'hui le millionnaire juif d'Amérique.