Prédicanço e Respelido
SALEM (Yves)
15.00 €
Disponible en stock
Dans un mandement de 1876, Mon seigneur de Terris, Evêque de Fréjus, écrivait "Il est une chose qu'un évêque provençal ne doit pas négliger, c'est l'usage de la langue populaire pour l'enseignement de la Foi", rappelant que le Concile de Trente recommandait de rendre la doctrine sacrée plus accessible, en la présentant au peuple dans sa langue. Et l'Evêque d'ajouter : "Notre langue provençale n'est pas un patois dégénéré mais une véritable langue, souple, expressive autant qu'une autre et certainement la plus imagée de toutes".