Mgr Marcel LEFEBVRE (1905-1991)  Mgr Marcel LEFEBVRE (1905-1991)
Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991). Le pape Pie XII nomme ce prêtre missionnaire de 42 ans archevêque de Dakar, au Sénégal, puis délégué apostolique du Saint-Siège pour l'Afrique francophone. En 1962, il est élu Supérieur de la congrégation du Saint-Esprit, qui compte plus de 5000 prêtres. Le pape Jean XXIII le nomme membre de la commission préparatoire du concile Vatican II. Cependant, en 1968, il démissionne de sa fonction de supérieur général, et en 1970, il fonde à Ecône (Suisse) la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X.
Mgr Lefebvre est surtout connu du grand public en raison de son attachement à la "messe en latin" et de son opposition à certaines innovations du concile Vatican II (1962-1965). 

Une réponse à une question sur Le Forum Catholique :  
" Paul VI ose affirmer en effet que Vatican II "ne fait pas moins autorité, (et) ... est même, sous certains aspects, plus important encore que celui de Nicée", c'est-à-dire plus important que le concile qui a défini le symbole de Nicée, c'est-à-dire le Credo, et a condamné l'Arianisme ...
On croit rêver !
Je précise que Mgr Lefebvre n'a jamais prétendu être un nouveau St Athanase, mais à ceux qui lui opposaient le fait qu'un évêque ne pouvait être seul contre tous et le pape, il donnait alors l'exemple de St Athanase. 

St Athanase a, en effet, défendu le concile de Nicée contre les Ariens, le pape et quasiment tous les évêques, et Mgr Lefebvre a défendu la Tradition de l'Eglise, la Ste Messe et la liturgie de l'Eglise, contre le pape et quasiment tous les évêques. [ Signé : Jean-Paul PARFU le 4 décembre 2021 ]
Commentaire d'actualité (2022) :
Le 12 Mai 1990, Mgr Lefebvre déclarait :  
« Le Coran, qui est la loi de lIslam, provoque à la discrimination, à la haine et à la violence. Ne mattribuez pas ce que je dénonce.
Les preuves de cette haine et de cette violence sont légions dans le passé et dans le présent.
Tant que les Musulmans sont une minorité insignifiante
dans un pays chrétien, ils peuvent vivre amicalement parce quils acceptent les lois et les coutumes du pays qui les reçoit.
Mais dès quils sont nombreux et organisés, ils deviennent agressifs et veulent imposer leurs lois hostiles à la civilisation
européenne.
Les exemples abondent. 
Demain ils seront maires de nos communes et transformeront nos églises en mosquées [...]
Me condamner comme raciste parce que je cherche à protéger
ma patrie menacée dans son existence et ses traditions chrétiennes, ce serait se servir de la justice pour linjustice, ce
serait la justice au service des bourreaux contre les victimes qui ont tout juste droit de périr en se taisant. Ce serait le comble de linjustice. »
[ Signé : Cadoudal le 9 mai 2022 sur https://www.lesalonbeige.fr/ ]