1935 / 2015. 80 ans de mensonges et de calomnies. ça suffit !
HOLEINDRE (Roger)
25.00 €
Disponible en stock
Avec ce livre se révèle un "géant" de la littérature patriotique, écrivain à la plume alerte et féconde, au talent reconnu, ancien "grand reporter", ancien et glorieux combattant de toutes les dernières guerres (Libération, Indochine, Algérie) qui n'hésite pas à dénoncer avec vigueur tous les maux dont souffre ce beau pays qu'est la France, depuis quatre-vingt ans.
"Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire" dit un vieux proverbe français. Certes, mais ce n'est pas le sentiment de l'auteur qui, pour sa part, se refuse à pratiquer "la langue de bois", car animé d'une foi patriotique intransigeante. 
À un moment donné, en effet, il faut savoir choisir ! Soit, on se réfugie dans le silence prudent des "pusillanimes", qui se confond souvent avec la lâcheté, soit on assume le franc-parler des hommes de conviction, synonime de courage, voire d'abnégation et de sacrifice, devant les censeurs du "politiquement correct", délibéremment hostiles à une France française.
Roger Holeindre passe ainsi en revue, avec pertinence et lucidité, tous les aspects malheureux de la vie politique française depuis quatre-vingt ans. Sa fine analyse, son vocabulaire nourri, son humour et sa verve ne peuvent qu'emporter, sinon un enthousiasme légitime, du moins la franche adhésion des lecteurs du présent ouvrage.
Il a été en 1944, un des plus jeunes Résistants de France.
Parti en Indochine à 17 ans, il a servi à la 1ère Division Navale d'Assaut.
Puis en 2e séjour, au 5e Bataillon de Commandos Parachutistes Coloniaux.
Puis en 3e séjour, volontaire pour Dien Bien Phu au 7e Bataillon de paras coloniaux.
Volontaire pour l'Algérie, il a servi au commando du 8e Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine.
Il est titulaire de la Médaille Militaire, de la Croix de Guerre TOE avec trois citations, de la Croix de la Valeur Militaire avec deux citations, d'une citation exceptionnelle pour son action envers la jeunesse musulmane.
Il a été blessé deux fois au combat, notamment dans un corps à corps après avoir infiltré une katiba rebelle avec quatre hommes.