Morale catholique et activités financières - Continuité ou rupture ?
LAHAS (Paul)
14.00 €
Disponible en stock
Pendant dix-huit siècles, l'Eglise Catholique a condamné l'usure. Aujourd'hui, son discours sur la finance folle semble se limiter à quelques dénonciations des excès les plus visibles. Pour autant, faut-il penser que seuls ces excès sont à rejeter, ou faut-il rétablir un discours ferme sur l'immoralité de l'enrichissement par le temps qui passe ? Cet essai montre que les fondements de la condamnation traditionnelle de l'usure s'appliquent également à la finance moderne, pour en rejeter non seulement les excès, mais également certains de ses fondements constitutifs.
Paul Lahas est un pseudonyme. L'auteur bénéficie professionnellement d'un poste d'observation privilégié des activités financières, avec des entrées dans de nombreux conseils d'administration. Il a pu observer des dirigeants de sociétés cotées parmi les plus puissantes financièrement, et surtout d'un large panel d'entreprises de l'économie sociale. Confronté de ce fait à des attitudes morales divergentes face au profit financier, il s'est interrogé sur la réponse donnée par l'Eglise au travers des siècles, pour en redécouvrir les fondements philosophiques et religieux, garants de la continuité et du développement organique.