La guerre du Rif - Un conflit colonial oublié - Maroc 1925-1926
SCHIAVON (Max)
24.90 €
Disponible en stock
Qu'évoque aujourd'hui la guerre du Rif ? Combien de personnes connaissent même son existence et savent qu'elle fut le plus grand conflit colonial mené par la France ? À l'automne 1925, 150 000 soldats affrontent plusieurs dizaines de milliers de Rifains insurgés. Abd el Krim est parvenu à fédérer de nombreuses tribus qui ont attaqué par surprise les postes français. Pendant quatre mois les troupes font face à la déferlante rifaine, sont à deux doigts d'être battues, mais parviennent finalement à contenir les dissidents au prix de lourdes pertes (plus de 4 000 tués, blessés et disparus).
Le Gouvernement, qui a tardé à comprendre la situation, accepte enfin d'envoyer des renforts conséquents, dont il confie le commandement au maréchal Pétain. La situation militaire se stabilise à l'automne, mais il faut attendre le printemps 1926 pour qu'avec des moyens très importants, l'insurrection soit définitivement vaincue. Si elle s'achève par une victoire française, la guerre du Rif devient emblématique pour tous les mouvements de résistance à la colonisation.
Lyautey a-t-il bien évalué la menace ? Pourquoi Abd el Krim n'a-t-il pas exploité ses premiers succès qui mettaient en péril tout le Protectorat ? Les renforts acheminés n'étaient-ils pas démesurés compte tenu de la menace ? Pétain a-t-il cherché à supplanter Lyautey ? La tactique employée fut-elle adaptée ? C'est à toutes ces questions et à beaucoup d'autres que répond cet ouvrage, grâce notamment à la découverte d'archives inédites exceptionnelles. 
Max Schiavon, docteur en histoire, a dirigé la recherche du Service historique de la Défense. Spécialiste de l'histoire militaire contemporaine, il a publié récemment Le front d'Orient 1915-1918 (Tallandier), Le général Salan, défenseur de l'Empire (ETAI) ainsi que Le Général Vauthier et Les Combats héroïques du capitaine Manhès aux Éditions Pierre de Taillac.