Etienne CATTA (1901-1974)  Etienne CATTA (1901-1974)
Prêtre, professeur et historien, né à Nantes le 15.5.1901 et mort au monastère de Randol (63) le 22 .9.1974, Étienne Catta appartenait à une famille de tradition monarchique et de fidélité catholique intransigeante. Après avoir pensé à la vie bénédictine, il opta, pour des raisons de santé, pour le clergé diocésain et entra au grand séminaire de Nantes. Ordonné prêtre en 1928, il fut envoyé aux Facultés catholiques et obtint une licence en histoire et géographie. En 1933, il succédait au chanoine Bachelier comme professeur au petit séminaire N.D. des Couëts, à Nantes. Son influence y fut très importante tant sur le plan spirituel que sur le plan intellectuel. Maître passionnant, éducateur éclairé, personnalité forte, il s'imposait à ses confrères et à ses élèves. Non seulement il ne cachait pas ses options politiques, mais il les affirmait, pas toujours avec souplesse. Malgré ses sympathies pour l'"Action Française", il se voulait fidèle aux directives pontificales. Il avait une très haute idée de son rôle. Nommé en 1943 professeur d'Histoire ancienne et byzantine aux Facultés catholiques de l'Ouest, à Angers, il y fut plus contesté, d'autant que les circonstances aggravaient les oppositions.
Il chercha après la guerre à exercer une influence pour réorienter le clergé dans un sens plus traditionnel.
Cette notice est signée Jean Guéhenneuc dans le Dictionnaire du Monde religieux dans la France contemporaine" Tome 3 "La Bretagne
Etienne Catta était aussi la cheville ouvrière d'une association "Les Amis du Cardinal Pie", association qu'il animait : Opus Sacerdotale, en 1973 interrompue par son décès en 1974 (cf Cahier de Chiré n° 3 qui reproduit le seul bulletin paru). Il repose dans le cimetière de l'abbaye de Fontgombault.