Les cinq stades de l´effondrement
ORLOV (Dmitry)
21.00 €
Epuisé
Le livre de Dmitry Orlov est l'un des ouvrages fondateur de cette nouvelle "discipline" que l'on nomme aujourd'hui : "collapsologie", c'est à-dire l'étude de l'effondrement des sociétés ou des civilisations.
L'auteur a vécu l'effondrement de l'Union Soviétique. Immigré aux États-Unis, il a su conserver, à l'instar d'un Soljenitsyne, un regard critique sur son nouveau pays et sur les sociétés occidentales en général.
Il a su y déceler les prémices d'un effondrement et les faits lui donnent de plus en plus raison.
Dmitry Orlov est ingénieur et a travaillé dans de nombreux domaines incluant la recherche en Physique des Hautes Énergies, le commerce en ligne et la sécurité informatique. Durant les huit dernières années, il a expérimenté un mode de vie autonome grâce aux énergies renouvelables, en abandonnant maison et voiture. À la place, il vit sur un voilier, naviguant le long de la côte Est de l'Amérique du Nord, et se rend au travail à bicyclette.
Dmitry croit qu'avec une technologie appropriée nous pouvons grandement réduire notre consommation personnelle de ressources tout en demeurant parfaitement civilisés. 
Dmitry Orlov, né en 1962, est un ingénieur et écrivain russo-américain. Ses écrits ont pour sujet le déclin et l'effondrement économique, écologique et politique potentiel aux États-Unis. Dmitry Orlov est né à Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) et est arrivé aux États-Unis à l'âge de 12 ans. Il a un Bachelor de Science en informatique et un Master en linguistique appliquée. Par ses multiples visites dans son pays natal à la fin des années 1980 et au début des années 1990, il est témoin de l'effondrement de l'URSS. En 2005 et 2006, Orlov écrit plusieurs articles comparant l'effondrement non-préparé des États-Unis et de l'URSS sur des sites internet liés au pic pétrolier. En 2006, Orlov publie un manifeste en ligne : "The New Age of Sail". En 2007, sa femme et lui vendent leur appartement de Boston, achètent un voilier équipé de panneaux solaires, de six mois de réserve de propane et pouvant stocker de grandes quantités de nourriture. Il l'appelle sa capsule de survie. Ayant fait du troc de vodka contre des produits de première nécessité durant l'un de ses voyages en Russie après l'effondrement de celle-ci, il déclare : "Lorsque l'on fait face à un effondrement économique, on doit arrêter de penser la richesse en termes d'argent". Il continue d'écrire régulièrement sur son blog Club Orlov et sur EnergyBulletin.net.