La théorie du genre ou le monde révé des anges
LEVET (Bérénice)
17.90 €
Disponible en stock
Le Genre se veut notre nouvel Evangile, porteur de la "bonne nouvelle" que le masculin et le féminin ne sont que constructions et peuvent par conséquent être déconstruits. A cet historicisme intégral qu'elle récuse : on naît homme, on naît femme et pas seulement mâle et femelle, Bérénice Levet n'oppose pas Dieu, la nature seule, ou la tradition en tant que telle mais la partition que l'Occident et spécialement la France ont composée sur cette donnée universelle.
Et ce non parce qu'elle est un legs du passé mais parce qu'elle exhale une saveur incomparable. Bérénice Levet ne prétend pas à une quelconque neutralité. Sa position est critique et se situe à égale distance des partisans du genre et de ses opposants : n'y a-t-il pas au coeur du Genre, dans sa promesse de l'avènement d'un monde où il n'y aurait plus ni homme, ni femme mais des êtres rendus à une prétendue neutralité originelle une volonté de couper les ailes du désir hétérosexuel, d'exorciser la hantise du désir que les deux sexes s'inspirent réciproquement ? L'enjeu de la théorie du Genre est donc moins l'indifférenciation sexuelle que la ringardisation de cet Eros qui vit de l'asymétrie des sexes.
Cette thèse ne devrait pas manquer de susciter des discussions aussi vives que bienvenues.  
Bérénice Levet est docteur en philosophie et professeur de philosophie à l'Ecole Polytechnique et au Centre Sèvres. Elle est l'auteur du Musée imaginaire d'Hannah Arendt (Stock, 2011. Prix Montyon de l'Académie française 2012 et Prix de philosophie Perreau-Saussine, 2012) et de La Pensée des images, Entretiens avec François Boespflug sur l'art et le christianisme, Bayard, 2011. Elle collabore aux revues Le Débat, La Revue des Deux Mondes, Commentaire.