Pierre le Grand chez Louis XV
CHAMPION (Philippe)
23.00 €
Disponible en stock
Après le mariage russe du roi de France Henri Ier au 11ème siècle, il faudra plus d'un demi-millénaire pour qu'à travers les errances de la géopolitique européenne, France et Russie s'engagent sur la voie de la reconnaissance mutuelle, puis attendre le règne de Pierre le Grand pour que des relations suivies puissent se tisser entre les deux pays. C'est pourquoi les neuf semaines du printemps 1717, au cours desquelles le grand tsar réformateur, hôte de la cour de France, alors le modèle de toute l'Europe, put rencontrer l'élite du monde scientifique et se rendre compte par lui-même de la qualité du savoir-faire des artisans, constituent un événement fondateur aux conséquences considérables sur l'évolution historique de la Russie. La chronique de cet épisode des relations franco-russes n'avait pas encore été faite complètement, et il a semblé qu'à la veille de la célébration de son tricentenaire, il était temps de le faire mieux connaître. A une époque que troublent tant d'idéologies délétères, ne justifie-t-il pas aussi par anticipation le jugement prononcé par Châteaubriand en 1828 : "Il y a sympathie entre la France et la Russie", permettant ainsi d'envisager un avenir plus serein et plus prometteur.