Les sacrifiés du Danube - Roman
GHEORGHIU (Constant-Virgil)
15.50 €
Disponible en stock
Le professeur Joseph Martin, qui vit depuis onze ans en Bulgarie et a épousé une Bulgare, expie en réalité un péché. Payé par les Etats-Unis au lendemain de la guerre pour étudier les paysans et pêcheurs bulgares, il avait refusé d'aider à sauver un savant, condamné à mort pour avoir été ministre avant l'arrivée des Soviets. Après l'exécution de cet homme, Martin avait mesuré la conséquence de son refus et, depuis, avait employé sa vie à sauver tous ceux qu'il pouvait. Mais l'étau se resserre et c'est lui maintenant qui risque la mort. Réquisitoire impitoyable contre la terreur imposée aux pays de l'Est suite aux accords de Yalta, ce roman dramatique est mené avec une terrifiante efficacité. Son cadre historique est aisément transposable sous d'autres régimes dictatoriaux. Publié pour la première fois en 1957, il se lit comme s'il avait été écrit hier.  
Virgil Gheorghiu est né en 1916 en Roumanie. Après des études à l'école militaire de Chisnau puis à la faculté de théologie de Bucarest, il entre en 1942 au secrétariat de la légation du ministère des Affaires étrangères puis travaille à l'ambassade de Zagreb. Arrêté en 1945 en tant qu'ancien diplomate d'un pays allié aux nazis, il est détenu dans une prison américaine en Allemagne. Libéré en 1947, il réussit à gagner la France en 1948.
Après la publication, en 1949, de son fameux roman,
La Vingt-Cinquième Heure, qui connaît un succès considérable, il est la cible en 1952 d'une violente campagne de presse qui l'accuse d'antisémitisme. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages, dont les derniers sont écrits directement en français. Il meurt à Paris en 1992.