Prier avec sainte Marie-Madeleine - Neuvaine
LAVAUR (Père Marie-Antoine de)
4.50 €
Disponible en stock
Le P. Marie-Antoine a aimé Marie-Madeleine, symbole de l'amour d'un amour comme seul Jésus, Dieu et homme, sait le donner. C'est que, avec tant de saints, nous sommes ici dans la cour des grands de l'amour. Il lui a consacré tout un livre, déjà réédité aux Éditions du Pech, dont les citations sur l'amour qui suit, sont extraites. Il lui a consacré cette neuvaine, où méditations, prières, invocations se mêlent comme sait si bien le faire le missionnaire. Et il lui a consacré une grotte dont il a ordonné les rochers, qu'il a orné d'une belle statue de pierre de Marie-Madeleine pleurant son Seigneur, comme elle l'a fait à la Sainte-Baume, et offerte par les Pèlerins de Marseille, cela se passait en 1887, il y a juste 130 ans.
Cet amour du P. Marie-Antoine pour Marie-Madeleine, tout divin, entendez-le :
"Le coeur le plus aimant, le plus généreux qui n'ait jamais été, la femme forte et admirable entre toutes les femmes après la femme Immaculée."
"Est-il coeur si dur qui ne pleurerait pas en pensant à Madeleine. Pour moi, je ne puis prononcer son nom sans que mes yeux se remplissent de larmes."
"Pour parler de vous, Madeleine, que ne puis-je tremper ma plume dans vos larmes et dans une goutte de vos parfums !" "Cette âme était de feu, la passion de l'infini la dévorait."
"Le grand coeur de Madeleine est affamé d'amour."
"L'égarement de Madeleine, quelque éclatant qu'il ait pu être, a été de courte durée. Elle n'a que vingt ans lorsque, se mêlant à la foule qui se presse sur les pas de Jésus, elle le voit pour la première fois et l'entend. Elle est convertie."
"Pharisien, tu sais seulement qu'elle a beaucoup péché. Tu ne sais pas qu'elle a beaucoup aimé celui qui mérite seul d'être aimé et que tous ses péchés lui sont pardonnés parce qu'elle a beaucoup aimé."
"Madeleine court après l'idéal de l'amour : Jésus, le Roi d'amour, l'océan d'amour, sans limite, sans rivage, sans fond. Madeleine s'y plonge, s'y abreuve et s'y enivre. Elle a enfin trouvé l'amour. Elle ne veut plus rien, ni au ciel, ni sur la terre."
"Tant que Jésus vit sur la terre, Madeleine est à ses pieds. Monte-t-il au ciel, Madeleine lui bâtit dans son cœur la demeure de l'amour, et elle est là, toujours."
Le P. Cabes, Recteur des Sanctuaires de Lourdes, et c'est le fruit de l'année de la Miséricorde qui vient de s'achever, a créé un nouveau "Parcours", celui de la Consolation, qui s'achève à la Grotte de Marie-Madeleine. Il s'adresse à toutes les mamans, les papas, les famille qui ont perdu un enfant. Un enfant qui ne naîtra pas, ou un enfant perdu après sa naissance, et hélas de tant de façons, drogues et marginalisation comprises. Un guide pourra les accompagner sur ce chemin de la consolation tous les matins à 9h. Une écoute leur sera réservée à la Grotte même les mardis et samedis de 16h. à 18h., et le nom de ces enfants sera inscrit sur un "Livre de vie", calligraphié par les Sœurs de Nazareth chargées particulièrement de prier pour eux.
Quand nous vous disions que le P. Marie-Antoine revient en missionnaire, pour la gloire de Dieu et de Notre-Dame, et le salut des âmes : "Pas un de ces petits ne doit se perdre", a dit Jésus.
Quant à la neuvaine à Sainte Marie-Madeleine que nous vous présentons ici, c'est une déclinaison en neuf jours de toutes les facettes de l'amour avec lequel Marie-Madeleine a accueilli son Seigneur et qu'elle est prête à nous enseigner, à nous insuffler : l'amour pénitent, l'amour reconnaissant, l'amour contemplant, l'amour suppliant, l'amour souffrant, l'amour triomphant, l'amour se communiquant, l'amour se donnant, l'amour se transfigurant.
Et de belles invocations, prières, litanies, le Pange lingua de Marie-Madeleine. Tout, dans ce livret, lui est consacré. Avec son intercession, Jésus et Marie sauront entendre nos demandes.