Même les bourreaux ont une âme (grands caractères)
GIRTANER (Maiti)
21.00 €
Disponible en stock
1984 - "Je suis à Paris, je voudrais vous voir". L'homme parlait en allemand. Je reconnus aussitôt sa voix (.) C'était lui, Léo, le médecin allemand de la Gestapo qui m'avait retenue enfermée plusieurs mois. Léo, mon bourreau à ma porte. J'eus l'impression que la maison s'écroulait sous ma tête".
13 novembre 1996 - La Marche du siècle offrait aux téléspectateurs de France 3 une soirée intitulée La mort, la haine, le pardon. Parmi les invitées de Jean-Marie Cavada : Maïti Girtanner. L'émotion suscitée par son témoignage marqua ce soir-là des millions de personnes. Depuis, Maïti n'a pas quitté les médias. Les articles de presse (de Panorama au Nouvel observateur), les émissions de radio et de télévision (de France 2 (prix Farel, 1998) à KTO plus récemment), se sont succédé.
Jamais un livre n'avait encore raconté ce parcours hors du commun : celui d'une jeune femme entrée par hasard en résistance et dont la vie s'achève en grande leçon d'humanité.