Lettre ouverte aux gens heureux qui ont bien raison de l´être
PAUWELS (Louis)
5.00 €
Disponible en stock
ALBIN MICHEL (EDITIONS). Coll. ´Lettre ouverte. 1971. 281 g - 13 cm * 20 cm - 222 pages. Il n'est pas vrai que notre civilisation est inhumaine. Il n'est pas vrai que le progrès est catastrophique. Il n'est pas vrai que notre société est invivable.Aliénation, pollution, surpopulation, sont des mythes. La grande injustice faite au Tiers Monde est aussi un mythe.Bien entendu, il y a des dangers, des accidents, des problèmes. La navigation est difficile ? Oui, mais permettez : je ne fais pas confiance aux gens qui, à propos de la mer, ne me parlent que du mal de mer.Des élites atteintes de sinistrose. Une opinion découragée par l'Eglise du Pessimisme occidental. Une jeunesse corrodée par la canaillerie du dégoût. Voilà ce que cette lettre dénonce. Pourtant des millions d'hommes, qui ne sont ni imbéciles ni pervers, trouvent que les choses, après tout, ne vont pas si mal que ça. Ces millions d'hommes ne manquent ni de confiance, ni d , espoir, ni de raisons de vivre dans cette société libérale. Mais ils n'osent plus l'avouer de crainte d'aller contre la super-mode du mécontentement. Cette lettre réagit contre l'escroquerie morale organisée par « les nabots criards du négativisme ». Persuader les hommes qu'ils sont malheureux est une action infâme. C'est une tâche sacrée que de répéter à l'homme qu'il est heureux et qu'il ne s'agit pour lui que de s'en rendre compte. Etat : état d'usage, couverture tâchée et écornée, page de garde et dernière page (faisant un pli) collées contre les 2e et 3e de couverture, exemplaire de bibliothèque avec étiquette sur le dos et tampon à l'intérieur, tâches de rousseur et de vieux scotch à l'intérieur.