Journal d´un collabo ordinaire
BRUNEAU (Antoine)
20.90 €
Disponible en stock
Qu'est-ce qui a pu pousser des Français à entrer dans une collaboration active avec l'Allemagne nazie ? Quels étaient les profils de ces hommes et de ces femmes ? Jusqu'où leurs choix a pu les conduire ? Vers quelles extrémités ? Freddy Legrand, secrétaire à la Légion des volontaires français contre le Bolchevisme (LVF) et responsable local du Parti franciste, a noirci au jour le jour huit cahiers d'écolier qu'il a lui même intitulés Mémoires d'un raté puis Mémoires d'un vendu.
Il y propose un voyage, un voyage au coeur de ses actions, de ses pensées, de ses idées, de ses réflexions, de ses choix, de sa vie de tous les jours mais aussi de ses amours. Ses idées et ses choix le conduiront successivement d'une douillette existence bourgeoise à la dure vie militaire, de la résistance passive à la collaboration la plus active, de l'armée d'Afrique à la milice franciste, de la vie à la mort.
De l'Athénée royal de Bruxelles, en passant par le Maroc, la campagne de France de 1939-1940, jusqu'à sa fin dans un petit village de la Nièvre, voilà donc l'itinéraire suivi par ce " vendu ". Un texte inédit, loin de la volonté de se justifier, mais dicté par les événements tragiques des années 1940. Une immersion dans une époque trouble qui présente la vie quotidienne d'un jeune soldat égaré, d'un jeune français désabusé.
Un livre qui pourrait être un roman s'il n'avait été la vie d'un homme.  
Freddy Legrand est l'un de ces jeunes gens qui ont formé la masse des organisations de collaboration avec l'Allemagne nazie. Il a été exécuté par la Résistance en février 1944. Son destin et sa personnalité ne sont pas sans rappeler ceux d'un certain Lacombe Lucien, filmé par Louis Malle. Antoine Bruneau est historien. Ancien conservateur du Musée de Loigny (28), il s'est spécialisé dans l'étude des témoignages historiques.