La Closerie de Champdolent
BAZIN (René)
13.00 €
Disponible sous peu
Un jour de mai 1913, le Cormoran entra dans la rivière d'un petit port de Vendée. Le patron était à l'avant, debout, vêtu de son suroît jaune. La pêche avait été bonne : dix mille sardines. Mais, sur le quai, plus de vingt hommes attendaient, et des femmes en jupe courte, aussi animées que le patron semblait calme, les excitaient, disant :
- Pas d'étrangers aujourd'hui, mes petits gars ! Ils nous enlèvent le pain de la bouche ! Faut pas permettre qu'il débarque, celui-là !
Le patron se tourna vers les quatre hommes et le mousse qui attendaient, les uns assis, les autres debout.
- Débarquez la sardine : la mer est à tout le monde !
- Le port est à nous ! cria une femme.
Une autre, jeune et jolie, cria :
- Faut les tuer ! A mort les Bretons !
D'une grande finesse psychologique, à la fois roman et Récit du temps de la Guerre, c'est paradoxalement l'épreuve de la guerre qui permettra au ménage éclaté, l'héroïsme et la rédemption.