Comtesse de SEGUR (1800-1874)  Comtesse de SEGUR (1800-1874)
Comtesse de Ségur, née Sophie Rostopchine, femme de lettres françaises, fille du gouverneur de Moscou et mère de l'éminent prélat. "Elle était née Rostopchine et grand'maman... Pour amuser ses petits-enfants dispersés aux quatre coins de l'Europe, elle écrivit comme elle causait, à quoi elle vit tout de suite, et tout le monde, qu'elle était née écrivain, comme elle était née grand'maman... Elle causait ses petits romans... Elle a su si bien conter qu'elle est morte grand'mère de tous les enfants du monde." (Emile Faguet)
Ces livres charmants, encore très populaires, ont illustré pour la plupart la "Bibliothèque rose" et connaissent de nos jours une vogue nouvelle dans les éditions à bon marché qui les mettent à portée des bourses les plus modestes ; L'Auberge de l'ange gardien, Le Général Dourakine (suite du précédent), La Fortune de Gaspard (avantage du travail), François le Bossu (très bien), Les malheurs de Sophie, Les mémoires d'un âne, Petites filles modèles (fort naïf), Quel amour d'enfant (histoire d'un enfant gâté), Les vacances (à la fin, histoires de revenants d'un goût douteux), Pauvre Blaise (son chef-d'oeuvre), Jean qui grogne et Jean qui rit, Un bon petit diable, Les deux nigauds, etc.



Les livres de l'auteur