Dans la famille. je demande. - De quelques paternels escamotés par la gloire de leurs rejetons. - Le père
SANDERS (Alain)
20.00 €
Disponible en stock
Les journaux dits people sont gourmands d'échos - surtout s'ils sont un peu crapoteux - concernant des "fils de" et des "filles de". Mais les "pères de" ces "fils et filles de" ne sont dès lors plus évoqués que pour servir de faire-valoir à leurs rejetons. 

Ce livre est consacré à des hommes, des pères, des paternels dont la vie, le souvenir, la gloire, les exploits, voire les insuffisances et les fautes, ont été gommés, effacés, balayés par le renom et la renom-mée de leur progéniture. Un exemple ? Prononcez le nom de Belmondo et vous aurez en retour immédiat : "Ah oui, Bébel ! » Alors que "Bébel", Jean-Paul, est aussi - est d'abord diront certains - le fils d'un des plus grands sculpteurs français du XXe siècle, Paul Belmondo. 

Pour un Marcel Pagnol qui a si bien raconté la gloire de son père, instit à l'ancienne, provençal enraciné, combien d'autres qui - et de nos jours c'est devenu "tendance" - assassinent leur géniteur ? Des libelles pour évoquer non pas "mon père, ce héros au sourire si doux", mais mon père, ce salaud au rictus filou. Ce n'est pas bien. 

Ce livre est donc né du souci de réparer quelques-uns de ces oublis, pour ne pas dire de ces injustices. Une démarche de piété filiale.