Les troupes indigènes - Ils sont morts pour la France
BALAZUC (Jean)
45.00 €
Disponible en stock
Pendant 130 ans, des troupes indigènes ont été des troupes d'élite de l'Armée française. Dès le début de la colonisation de l'Algérie, l'Armée française a fait appel à des indigènes pour renforcer ses effectifs en Algérie : zouaves, chasseurs d'Afrique, tirailleurs, spahis. Ces troupes ont participé avec loyauté à la conquête de l'Algérie avec deux hauts faits d'armes : la prise de la Smala, le 16 mai 1843, et la bataille de l'Isly, le 14 août 1844.
Les troupes indigènes ont brillamment participé à la guerre de Crimée en 1854-1855, à la campagne d'Italie en 1859, à la guerre du Mexique de 1862 à 1867, à la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Sûr de leur fidélité, le chef d'état-major a envoyé des détachements des régiments de l'armée d'Afrique dans toutes les expéditions coloniales. Les troupes indigènes ont gagné la reconnaissance de la France dans les deux guerres mondiales 1914-1918 et 1939-1945.
Elles ont fourni 20 % des effectifs au corps expéditionnaire français en Extrême-Orient. Pendant les huit ans de la guerre d'Algérie, les supplétifs (harkis, G.M.P.R., G.M.S., G.A.D., Maghzens) ont combattu loyalement sous le drapeau français, pour être, à la fin de la guerre, pour le plus grand nombre, désarmés et abandonnés à la vengeance du F.L.N. C'est à eux tous que ce livre rend hommage.  
Jean Balazuc est né à Birmandreïs, Alger, en 1937. Ingénieur de l'Ecole polytechnique, chef de section au 1/7e R.A.A.C. puis au 3e R.P.C. en 1959-1960, il est entré à Electricité & Gaz d'Algérie en 1960. Il est chevalier de la Légion d'honneur et commandeur de l'O.N.M.