Les apôtres du salut universel - Comprendre Vatican II par ses hérésiarques
ABAUZIT (Adrien)
18.00 €
Disponible sous peu
Les hérésies matricielles de Vatican II ont été pensées, écrites, publiées et défendues dès les années 30 par des hérésiarques habiles et parfaitement identifiés. L'étude de leurs œuvres apporte un éclairage précieux pour la compréhension du conciliabule. Derrière le langage brumeux et équivoque des textes conciliaires, une "nouvelle bonne nouvelle" était annoncée au monde : grâce à l'union naturelle entre le Christ et les hommes, le salut est universel.
Par une étrange connexion spirituelle, les principaux hommes qui ont fait et inspiré Vatican II étaient tous gagnés par l'hérésie folle du salut universel.
Puisque les hommes seront tous sauvés, l'"Église", désormais réconciliée avec le monde, est libre d'instaurer une fraternité universelle pour une humanité nouvelle, non corrompue par le péché originel.
En réalité, la secte conciliaire, qui éclipse l'Église catholique et usurpe son nom, est à l'œuvre pour unifier le genre humain dans une " civilisation de l'amour ", d'essence pélagienne, dans laquelle cohabiteront toutes les fausses religions, ennemies du Christ. 

Face à cette imposture démoniaque, le devoir des catholiques est de professer la foi, de démystifier la fausse résistance lefebvriste et d'adopter, à l'exemple de Saint Bernard de Clairvaux, une praxis de vérité, dénonçant et condamnant le mal conciliaire.