Algérie : Le piège gaulliste - Histoire secrète de l´indépendance
GIRAUD (Henri-Christian)
30.00 €
Disponible en stock
"Je ne me sens bien que dans la tragédie." - Charles de Gaulle
Au terme de sa longue traversée du désert, Charles de Gaulle s'empare de la cause de l'Algérie française pour prendre le pouvoir en 1958. Loin des hésitations et des tâtonnements que certains historiens prêtent au Général à cette époque, Henri-Christian Giraud dresse le portrait d'un homme déterminé, guidé par une idée qu'il suivra tout au long de l'affaire algérienne : l'indépendance ne fut jamais pour lui une concession accordée à contrecoeur, pas plus qu'une noble initiative anticolonialiste placée sous le signe du temps.
Elle fut un moyen, un prétexte pour la France de s'extraire d'une colonie dont elle n'avait plus rien à espérer. Convaincu de servir l'intérêt supérieur de son pays, de Gaulle doit faire face à de nombreux obstacles : l'armée, l'opinion publique, le gouvernement, le peuple français, la presse, les agitateurs, les Européens d'Algérie. Autant d'intransigeants que ce "prince de l'ambiguïté" entend surmonter à sa façon.
Faisant miroiter l'association aux uns, la sécession aux autres, louvoyant entre représentants de l'URSS, du FLN, du GPRA et de son propre camp, de Gaulle orchestre d'une main de maître, et par une série de coups montés, le piège dans lequel tous les acteurs du conflit vont être amenés à glisser, jusqu'à la tragédie finale. Un document capital, fondé sur des archives inédites, notamment soviétiques, et des observations presque quotidiennes de nombreux témoins clés des événements. 
Henri-Christian Giraud est journaliste. Ancien rédacteur en chef du Figaro Magazine et collaborateur régulier du Figaro Histoire, il est l'auteur, chez Perrin, de De Gaulle et les communistes (2020).