Saints de France - T 09
VIAL-ANDRU (Mauricette)
11.00 €
Disponible sous peu
La France a de très nombreux saints et c'est un privilège. Très tôt, la Gaule a accueilli le message de l'Évangile. On peut parler des racines chrétiennes de la France : c'est la réalité historique. Nous connaissons mal nos saints.
Dans ce 9ème tome :
Vénér. Benoîte Rencurel, la bergère du Laus
Ste Élisabeth, au coeur de la Trinité
Saint François-Xavier le Navarrais, l'apôtre des Indes
Saint Hilaire, le Champion de la Sainte Trinité
Saint Malo, sauvé des flots
Saint Norbert, un nouveau Jean-Baptiste
Saint Pol Aurélien, et le dragon de l'île de Batz
Saint Quentin, le bon combat
martyrs de Rochefort, le Bhx Jean-Baptiste Souzy et ses 63 compagnons
Sainte Ulphe, ermite en Picardie
Connais-tu sainte Ulphe ? Si tu visites la cathédrale d'Amiens, tu verras au portail ouest une gracieuse statue : c'est elle. Née en Picardie au VIIe siècle, elle se consacre à Jésus et vit en ermite dans une cabane. La nuit, quand les grenouilles l'empêchent de se reposer, elle leur ordonne de se taire et elles obéissent !
Tu sais sûrement que dans le Nord de la France une ville s'appelle Saint-Quentin mais sais-tu que Quentin est un saint, venu au IIIe siècle dans la région d'Amiens pour prêcher l'Évangile ? C'est le premier évangélisateur de la Picardie.
La Bretagne est riche en saints. Voici saint Malo né en 502, qui étant enfant, fut surpris par la marée montante mais sauvé de la noyade par Jésus.
Voici également saint Pol Aurélien qui débarrassa l'île de Batz de son dragon.
Tu connais saint Martin mais tu as peut-être oublié qu'il a été accueilli par saint Hilaire grâce à qui il a pu fonder le monastère de Ligugé à huit kilomètres au sud de Poitiers. Hilaire est le premier évêque de Poitiers.
Dans l'Aisne, au XIIe siècle, s'étendent des terres marécageuses au centre d'une forêt. Dans un lieu-dit Prémontré, entre Saint Quentin et Soissons, saint Norbert fonde avec quarante disciples un ordre de chanoines chargés de prêcher la Bonne Nouvelle : ce sont les Prémontrés.
En 1541, saint François-Xavier, disciple de saint Ignace de Loyola, s'embarque pour l'Inde. Il va dans le sud jusqu'au Kerala évangélisé par l'Apôtre Thomas en l'an 62. Là-bas, on se souvient encore de ce missionnaire jésuite et le Kerala est l'état de l'Inde qui renferme la plus forte proportion de chrétiens.
Le XVIIe siècle, appelé le siècle de Louis XIV, est illuminé par la spiritualité d'une petite bergère pauvre des Alpes de Haute Provence. Il s'agit de la Vénérable Benoîte Rencurel. La Sainte Vierge lui apparaît régulièrement pendant cinquante-quatre ans et lui enseigne à prier pour les pécheurs. Un jour, elle l'envoie au Laus. Un sanctuaire est construit, les miracles se multiplient.
En 1792, la révolution fait rage, la vie religieuse est interdite. Les prêtres fidèles à leur foi sont déportés, guillotinés, fusillés, noyés. A Rochefort, plus de huit cents d'entre eux sont regroupés sur des pontons flottants dans la rade, sans hygiène, sans espace, peu et mal nourris, insultés par les matelots, enfumés au goudron. Il y aura peu de survivants. Parmi les Martyrs de Rochefort, Jean-Baptiste Souzy et soixante-trois de ses compagnons ont été béatifiés.
En 2016, était canonisée Sainte Élisabeth de la Trinité, une carmélite, partie au Ciel en 1906. Née dans un camp militaire près de Bourges, car son père était militaire, elle annonce toute petite qu'elle veut être religieuse. Elle meurt à vingt-six ans après avoir écrit une magnifique invocation à la Sainte Trinité que connaissent maintenant tous les chrétiens.