Eloge de Monsieur Henri de La Rochejaquelein
CABRIERES (Mgr Anatole de)
6.00 €
Disponible en stock
28 janvier 1794 : Henri de La Rochejaquelein, généralissime de l'armée vendéenne, après un vif combat contre quatre cents républicains, tombe, la tête fracassée par la balle d'un grenadier. 

26 septembre 1895 : À l'occasion de l'inauguration de la statue érigée en l'honneur de « Monsieur Henri » dans sa patrie de Saint-Aubin-de-Baubigné, Monseigneur de Cabrières, évêque de Montpellier, prononce l'éloge du héros : 
« Je n'ai sur les lèvres, à cette heure, que le mot de victoire. Henri de La Rochejaquelein, dont le grand souvenir nous rassemble, après un siècle écoulé depuis sa mort, n'est-il pas un victorieux, dont cette foule immense atteste le triomphe ? Et le soleil radieux, qui dore aujourd'hui et réchauffe sa tombe, n'est-il pas l'image sensible du rayonnement impérissable de sa gloire ? Tout chrétien, tout homme de cœur s'incline avec respect devant cette mémoire si pure, si vraiment héroïque, que les années n'ont pas seulement laissée survivre à tant de révolutions et de ruines, mais qu'elles ont fait monter vers un horizon de plus en plus serein et lumineux. »  


Anatole de Cabrières (1830-1921), nommé évêque de Montpellier en 1874, sera créé cardinal par saint Pie X en 1911. Évêque de combat, il resta toujours fidèle à ses convictions monarchistes et à l'union du Trône et de l'Autel : 
« Les évêques ont fait la France d'accord avec ses rois légitimes ; c'est encore à eux qu'il appartient de la relever de ses abaissements et de préparer les voies à la monarchie chrétienne » (Lettre du comte de Chambord à Mgr de Cabrières, 31 mars 1880).