Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

45 - La Plaine Rouge

Référence : 94595
1 avis
Date de parution : 1 avril 1977
Éditeur : ALSATIA (EDITIONS)
EAN 13 : 9782704500307
Nb de pages : 224
14.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 31 mai
Voir la disponibilité en magasin

Description
Dans la forêt de Sologne, il y a quatre cents ans, "Papistes" et "Huguenots" se combattent avec une fureur dont aucune guerre civile n'a encore donné le spectacle.
Des enfants, des adolescents sont jetés dans cette mêlée confuse, mais parce que leur coeur est pur, ils peuvent se rencontrer, se battre, puis sans renoncer ou trahir, se lier de belle amitié.
La Plaine Rouge, ce n'est pas seulement de la guerre et du sang, des deuils et des larmes, des chevaux, de la neige et du vent, c'est d'abord un hymne à la fidélité qui, par-delà toutes les haines, ramène toujours la paix, cette paix qui est "la lumière des hommes".
L'auteur de Tempête sur Nampilly a peut-être écrit là son chef-d'oeuvre.
Titre45 - La Plaine Rouge
Auteur SAINT-HILL (Bruno)
ÉditeurALSATIA (EDITIONS)
Date de parution1 avril 1977
Nb de pages224
EAN 139782704500307
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)16
Largeur (en mm)135
Hauteur (en mm)204
Poids (en Kg)0.35
Les avis clients
Les guerres de religion ?
2/5 Plaisir de Lire .
.----. [ Avec Réserves ] Comment peut-on aborder la question des guerres de religion en filigrane d'un roman et rester si peu clair sur les raisons qui ont amené les protestants à se révolter contre l'autorité religieuse et civile ? A travers quelques conversations, Bruno Saint-Hill aurait dû éclairer l'intelligence des adolescents qui ont trop retenu les horreurs de la Saint-Bartélémy, les clichés démolissant Henri III, Catherine de Médicis et leur entourage . Son idée maîtresse est exprimée dans la préface de Dalens : "parce que la paix est le plus précieux des biens, ils la désirèrent de toutes leurs forces" . Ainsi le drame qui oppose deux tous jeunes seigneurs appartenant aux confessions opposées est-il bâti tout autour de cette phrase dangereuse et idéaliste : "aucune victoire remportée par les armes ne saurait nous rendre heureux" . Cette idée pousse au pacifisme, puis à l'objection de conscience et à la mise sur le même pied de toutes les religions . N'oublions pas que l'on ne retrouvera paix et unité que dans la vérité ... C'est la teneur du discours après la Cène . [ " Plaisir de Lire " , numéro 42 , Pâques 1978 ]