Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Antigone

Référence : 31810
3 avis
Date de parution : 13 mars 2008
Auteur : ANOUILH (Jean)
Collection : PET VERMILLON
EAN 13 : 9782710330400
Nb de pages : 128
6.10
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 05 août
Voir la disponibilité en magasin

Description
L'Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par cœur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre. Jean Anouilh
TitreAntigone
Auteur ANOUILH (Jean)
ÉditeurLA TABLE RONDE (EDITIONS DE)
Date de parution13 mars 2008
Nb de pages128
CollectionPET VERMILLON
N° CollectionVER 000300
EAN 139782710330400
PrésentationPoche
Épaisseur (en mm)9
Largeur (en mm)108
Hauteur (en mm)177
Poids (en Kg)0.08
Critique du libraire
Ed. La Table Ronde, collection "La petite vermillon".
Les avis clients
Enfin !
5/5 JEAN SAUMUR 49
Les éditions de la Table ronde ont réorganisé leur catalogue Jean Anouilh en rééditant toutes les pièces du dramaturge dans " La Petite Vermillon ". C'est la premiére publication, dans une collection de poche, d'"Antigone", la pièce qui a été le titre fondateur de la Table ronde en 1946.
Quelques remarquables mérites
5/5 Revue des cercles d'études d'Angers
La pièce de Sophocle jouit, depuis l'antiquité, d'une admiration unanime, pour son intensité tragique, pour la noblesse de la pensée, la vérité humaine des caractères, et tout particulièrement pour l'exceptionnelle beauté, "légendaire" pourrait-on dire, du personnage principal... L'oeuvre de Jean Anouilh n'est pas sans présenter de son côté quelques remarquables mérites. Moins poétique que celui de Sophocle au lyrisme si élevé, si puissant et à peu près continu le texte de l'auteur moderne est plus dramatique sans doute. Anouilh a profité des progrès incontestables de la technique du théâtre, de la mise en scène, des effets dramatiques, -- malgré l'emploi de costumes et d'un décor d'une sobriété absolue. Mais il a rendu hommage au grand tragique grec en reprenant l'essentiel de l'action et des situations. Seuls l'attitude de Créon en ce qu'il s'efforce de sauver Antigone, d'une part, et, de l'autre, le dessin des caractères principaux, les âmes, les attitudes intérieurs, diffèrent profondément". (numéro 5 février 1955).
COMPARATIF
3/5 Revue des cercles d'études d'Angers
L'article cité ci-dessus pose la question: "Lequel, de Sophocle ou de Jean Anouilh, parait le plus éloigné de la pensée chrétienne?" Pour Antoine Pateau qui signe, Sophocle, avec la pensée de son temps, était en marche ascendante vers la vérité, vers cette Bonne Nouvelle dont, bien sûr, il ne pouvait pas soupçonner encore la venue et l'indicible éclat. Par contre Anouilh parait bien partir d'une attitude existentialiste-athée conforme à l'esprit moderne.... Si vous voulez lire les trois pages de cet article le demander à DPF-VAD en joignant 2 euros pour les frais (dpf-vad bp 1 86190 chiré en montreuil ) Mais le rédacteur semble oublier que la pièce est écrite au début de la guerre de 1940 ! .