Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Antoine de Rivarol et l´émigration de Coblence

Référence : 7948
2 avis
Date de parution : 1 novembre 1996
Auteur : COSTON (Henry)
EAN 13 : 0000000013772
Nb de pages : 88
9.15
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
En rééditant l'Histoire secrète de Coblence, publiée à Londres en 1795, Henry Coston présente Antoine de Rivarol à qui ce livre est attribué par la Bibliothèque Nationale.
Rivarol, dès la fin du XVIIIe siècle, annonçait la décadence vers laquelle la Révolution a poussé la France. "Il était frappé, a dit Jean Dutourd, par la grandeur des ruines et la petitesse des démolisseurs."
Celui que les "officiels" honnissent toujours parce qu 'il a écrit des vérités qu'ils ne supportent pas de lire ou d'entendre, demeure l'un des maîtres de la Contre-Révolution.   
TitreAntoine de Rivarol et l´émigration de Coblence
Auteur COSTON (Henry)
ÉditeurCOSTON PUBLICATIONS HENRY
Date de parution1 novembre 1996
Nb de pages88
EAN 130000000013772
Épaisseur (en mm)5
Largeur (en mm)160
Hauteur (en mm)240
Poids (en Kg)0.17
Biographie
Critique du libraire
Réimpression de l´ouvrage (sans nom d´auteur, attribué à Rivarol) paru en 1795 sous le titre : "Histoire secrète de Coblence dans la révolution des Français". Introduction de H. Coston présentant la personnalité et l´oeuvre de Rivarol.
Les avis clients
Rivarol ?
5/5 https://jeune-nation.com/
.----. Antoine Rivaroli est né le 26 juin 1753 à Bagnols-sur-Cèze Il fait ses études au séminaire Sainte-Garde à Avignon, porte le petit collet grâce à la bienveillance de l’évêque d’Uzès. Mais il ne tarde pas à renoncer à l’état ecclésiastique auquel sa famille le destinait pour choisir la carrière des Lettres. En 1776, il se rend à Paris et fréquente les salons où son esprit brillant et polémiste fait merveille, mais lui attire très tôt de nombreux et virulents ennemis. Sous la Révolution, Rivarol s’engage dès 1789 dans la défense de la Monarchie. Il est l’un des principaux rédacteurs du Journal politique et national de l’abbé de Castres. Le recueil de ses articles est publié plus tard en recueil sous le titre de Mémoires. Il collabore également aux Actes des Apôtres subsidiés par la liste civile, et attaque avec une ironie mordante les principes et les hommes de la Révolution française. Le 10 juin 1792, il émigre passant à Bruxelles, Amsterdam, La Haye, Londres, Hambourg et Berlin. De Bruxelles, il fait paraître une Lettre au duc de Brunswick et une Lettre à la noblesse française et la Vie politique et privée du général La Fayette à qui il donna le surnom de « général Morphée », rappelant son sommeil du 6 octobre 1789. Il espère rentrer en France et est près d’y parvenir après le coup d’État du 18 brumaire, mais il tombe malade. Il meurt en exil à Berlin, le 11 avril 1801 et est enterré dans le cimetière de Dorotheenstadt. [ Signé : Pierre Olivier et publié le 11 avril 2023 - - P.O. est militant nationaliste français et coordonnateur de la rédaction de Jeune Nation ] P.S. : JEUNE NATION , Héritier d’un mouvement politique dissous et d’un journal papier ayant paru dans les années 1950-1960, puis dans les années 1990, fondés par Pierre Sidos, notre site internet réactivé en 2013 a tout autant pour but de perpétuer le souvenir des combats passés, que de soutenir les combats présents et de préparer les combats futurs de la lutte nationaliste ! Outre notre travail de réinformation et de désintoxication en ligne, qu’il soit culturel, historique ou en lien avec l’actualité française et internationale, nous organisons plusieurs évènements annuels, qui permettent aux nationalistes radicaux de se rassembler.
Dédicace de l'auteur - Nice 1975.
5/5 Lectures Françaises .
.----. Dans " Initiative nationale " ( juin ), qui contient un important dossier sur l'affaire du " Parisien libéré ", M. Jean Faydit de Tersac consacre un article au Festival international du livre. Il signale la présence du stand de la Pensée Française, de M. Jean Auguy, où Henry Coston a dédicacé ses livres plusieurs jours de suite et où étaient exposés les ouvrages de MM. Léon de Poncins, Château-Jobert, Robert Martel, etc..., ainsi que la réédition des " Mémoires pour servir à l'Histoire du Jacobinisme " de l'abbé Barruel. ( numéro 219-220 ; juillet-août 1975 ).