Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Attentat à la SNPE ? La face cachée de l´affaire AZF

Référence : 4098
Date de parution : 1 août 2003
Éditeur : AUTOEDITION
EAN 13 : 9782910939106
Nb de pages : 216
19.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
21 septembre 2001 10 heures 17 minutes 56 secondes. 200 tonnes de nitrate d'ammonium explosent et ravagent Toulouse.
Deux ans après, la justice n'a pas fait la preuve de la cause accidentelle, annoncée comme certaine à 99% par le procureur de la République, dès le troisième jour après le drame.
Deux ans après, les regards se tournent de plus en plus vers l'usine voisine, la Société Nationale des Poudres et Explosifs qui fabrique, seule en Europe, le carburant d'Ariane et des missiles balistiques nucléaires français.
Un attentat visait-il la SNPE ?
C'est la question fondamentale que pose ce livre.
Les réponses qu'il apporte sont extrêmement troublantes et, en nous faisant découvrir les détails d'une passionnante contre-enquête, nous entraînent au coeur de la vérité cachée d'AZF.
TitreAttentat à la SNPE ? La face cachée de l´affaire AZF
Auteur SERBERA (Jean-Pascal)
ÉditeurAUTOEDITION
Date de parution1 août 2003
Nb de pages216
EAN 139782910939106
Épaisseur (en mm)12
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.29
Critique du libraire
Nouvelle édition augmentée de l´ouvrage précédemment intitulé : AZF Toulouse : un mensonge d´Etat ? Ce volume contient : -La reproduction du précédent texte, intégralement et sans changement puisqu´il garde une incontestable valeur historique. -Le point sur plus d´un an d´enquête officielle, des diverses contestations des media, de l´usine ou des chercheurs indépendants. La conclusion qui en ressort est que la thèse officielle de l´accident est fort sujette à caution.