Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Au coeur du pouvoir - Enquête sur le club le plus puissant de France

Référence : 365
3 avis
Date de parution : 1 février 2011
Éditeur : FACTA (EDITIONS)
EAN 13 : 9782950831859
Nb de pages : 848
34.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Epuisé chez l'Editeur
Voir la disponibilité en magasin

Description
"Les membres du Siècle ne se contentent pas d'occuper les fauteuils ministériels : ils détiennent pratiquement tous les postes stratégiques, ceux qui, en dehors de leur importance technique, ont un rôle politique déterminant. En fait les cent premières entreprises françaises sont, pratiquement sans exception, représentées au Siècle. De même, tous les grands journaux, tous les grands corps de l'État, comme la Cour des comptes, le Conseil d'État, la Cour de cassation, l'état-major militaire, l'Inspection des Finances, etc." Cet extrait de La République mondaine, un ouvrage paru en 1975, n'a rien perdu de son actualité. Le club Le Siècle, fondé en 1944, réunit, depuis plus de 65 ans, la quasi-totalité du pouvoir politique, économique, financier ou médiatique français. Soit environ 600 personnes qui concentrent entre leurs mains l'essentiel du pouvoir. Tout gouvernement, qu'il soit de droite ou de gauche, a du tiers à la moitié de ses membres qui y appartient.
Cette volonté de secret, associée à un contrôle de pratiquement tous les grands médias et de toutes les maisons d'édition, fait qu'aucun ouvrage n'a jamais été consacré au club Le Siècle. Pour la première fois, Au cœur du pouvoir dévoile les arcanes de ce club très secret, que d'aucuns ont comparé à la franc-maçonnerie ou à la Synarchie. Se fondant sur des centaines de documents internes et confidentiels, Au cœur du pouvoir révèle l'itinéraire sinueux de son fondateur, de son empire de presse et d'influence qu'il développa durant un demi-siècle. Dans une entière indépendance mais aussi une stricte objectivité, il décrit le déroulement de ses réunions et dîners, son système de cooptation, et raconte ce qui s'y trame, s'y noue et s'y décide, de la chute des ministères aux alliances entre banquiers ou capitaines d'industrie.
Ce livre n'est pas fait pour juger sommairement du Siècle, de ses membres et de son fonctionnement. Savoir s'il s'agit d'un "complot" ou non ne présente qu'un intérêt strictement secondaire. En revanche, ce livre sera d'une grande utilité pour mieux comprendre le sens de telle ou telle nomination, le rachat d'une entreprise par une autre, la montée en puissance d'hommes politiques recrutés très jeunes, le silence des médias sur certains sujets, la solidarité évidente dont bénéficient ses membres, le réseau relationnel et les alliances inhabituelles, etc. Autant d'éléments que la plupart d'entre eux n'ont jamais souhaité voir exposés au grand public. Et sur lesquels Le Siècle avait jusqu'alors réussi à conserver la confidentialité la plus totale.  
Au cœur du pouvoir comporte aussi un très important annuaire biographique qui retrace la carrière de ses 2000 membres ou invités du début des années 1970 aux années 2010.
TitreAu coeur du pouvoir - Enquête sur le club le plus puissant de France
Auteur RATIER (Emmanuel)
ÉditeurFACTA (EDITIONS)
Date de parution1 février 2011
Nb de pages848
EAN 139782950831859
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)41
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)220
Poids (en Kg)1.13
Critique du libraire
L'édition 2015 est épuisée ; l'édition 2011 est aussi épuisée. Voici enfin la réédition, largement augmentée et mise à jour, de ce livre, tant attendue par nos amis ! C'est un ouvrage fondamental pour découvrir les arcanes du pouvoir. Le Siècle, l'association la plus puissante depuis plus de 60 ans, regroupe un nombre impressionnant d'hommes d'affaires et de politiciens. Pour chacun d'entre eux vous trouverez une notice biographique. Un exemple marquant : Nicole Notat, patronne de la CFDT, dînait tous les mois avec les plus grands patrons du CAC 40 ! Même chose pour le responsable du secteur revendicatif de la CGT... Vous n'êtes pas au bout de vos surprises ! « Emmanuel Ratier est bien actuellement le meilleur documentaliste français, non-conformiste, "incorrect", libre, indépendant et totalement impartial, puisqu'il ne s'en tient qu'aux faits. Mais ces faits, il sait les trouver, les découvrir au terme d'investigations rigoureuses et les mettre à la disposition du public, qui, il faut bien l'admettre, n'est abreuvé, de façon superficielle, que parce que "ceux qui font l'opinion" condescendent à divulguer. « Ainsi a-t-il l'immense mérite d'avoir publié, en 1996, un livre "détonnant", Au cœur du pouvoir (Enquête sur le club le plus puissant de France), à la fois dictionnaire et répertoire des représentants de "la quasi-totalité du pouvoir politique, économique, financier ou médiatique français. Soit environ 600 personnes qui concentrent entre leurs mains l'essentiel du pouvoir". Il a fait grincer des dents, mais les faits sont là : tous les noms "qui comptent en France" se trouvent réunis dans ce bottin de la ploutocratie. La quatrième édition de cet ouvrage vient de paraître, augmentée de notices et d'informations récentes. « Nous avions assez longuement présenté l'édition de 2011 dans notre n° 647 (mars 2011). Ce que nous pourrions dire aujourd'hui ne ferait que répéter ce que nous écrivions il y a quatre ans. Nous incitons nos lecteurs à consulter ce numéro si ils l'ont conservé dans leur collection ou à le demander à nos services pour ceux qui ne nous connaissaient pas à l'époque. Pour le contenu de l'ouvrage, nous reproduisons les termes de l'avertissement de l'auteur : "Les biographies de la réédition de 2011 n'ont pas été réactualisées, mais sont désormais incluses toutes les biographies des nouveaux membres de 2011 à fin 2014". « Il est utile de préciser que l'ouvrage est constitué des notices biographiques de tous les membres qui ont appartenu au Siècle, depuis sa fondation, en 1945, ce qui représente environ 2000 personnes et en fait un authentique et passionnant document d'histoire "discrète". La publication de cette nomenclature est précédée par une copieuse introduction (120 pages) qui retrace l'évolution et le développement de ce "club d'influence" et de son fondateur Georges Bérard-Quélin (né en 1917, mort en 1990). « Nous rappelons quand même les termes de la conclusion de notre jugement de 2011 qui n'ont pas changé d'un iota : "Nous estimons que ce livre est aujourd'hui ce qui se fait de mieux en matière d'information et de documentation politique. En le consultant, vous pourrez constater que pratiquement tous les noms influents du microcosme politique contemporain y figurent. En vous référant à chacun d'eux vous serez à même de mieux comprendre les déclarations, prises de position ou professions de foi qu'ils énoncent publiquement ou "officiellement". C'est un guide extrêmement précieux à posséder à portée de main, car vous serez à peu près certain d'y trouver des éclaircissements auxquels le grand public n'aura jamais accès". « "On ne se côtoie pas régulièrement et assidûment dans des retrouvailles discrètes, pour, ensuite, se disputer "à boulets rouges" sur la place publique. Cette connivence confidentielle explique pourquoi les affrontements entre "adversaires" se font à fleurets mouchetés et pourquoi il est habituel que ces complices de l'ombre, qui ne sont que des opposants de façade, fassent front commun contre ceux qui dérangent leur bel ordonnancement..." (un fort volume de 846 pages, Editions Facta, 2015). » Jérôme Seguin, dans Lectures Françaises n° 697 (mai 2015)
Les avis clients
Les dîners du Siècle se déroulent dans des locaux prestigieux sous protection policière.
5/5 http://www.contre-info.com/
.----. Nous avons régulièrement parlé ici, depuis dix ans, du club « Le Siècle ». Fondé en septembre 1944, il entend regrouper ceux qui comptent (ou désirent compter) en France dans les domaines politique, économique, médiatique ou culturel. Il regroupe entre cinq cents et mille membres selon les périodes, et une proportion importante des ministres en exercice : selon les gouvernements de 20% à 72% (sous Balladur). Gauche ou prétendue « droite », on s’y retrouve donc, notamment pour un dîner mensuel, entre copains et coquins aux dents longues, loin des fausses querelles politiciennes dans les médias, après la farce démocratique, dans un même réseau. Ils s’engagent à ne rien répéter de ce qui se dit au cours des réunions… La liste des membres est d’ordinaire secrète mais il y a parfois des fuites. « Or, nos confrères de l’Obs ont pu se procurer son annuaire, pourtant estampillé « confidentiel » en lettres capitales rouges. Et il se trouve que parmi ces membres, jugés pourtant « vieillissants », se trouvent onze membres du gouvernement ainsi que d’anciennes figures ayant servi sous Emmanuel Macron. La liste dévoilée par l’Obs comprend donc : Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre), Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation), Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur), Florence Parly (ministre des Armées), Élisabeth Borne (ministre du Travail), Sébastien Lecornu (ministre des Outre-mer), Emmanuelle Wargon (ministre déléguée au Logement), Amélie de Montchalin (ministre de la Fonction publique), Agnès Pannier-Runacher (ministre de l’Industrie), Jean-Baptiste Djebbari (ministre des Transports), Franck Riester (ministre du Commerce extérieur), Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes) et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée. » [ Le 6 février 2021 ]
Actualité : O. Duhamel et Le Siècle !
5/5 https://www.medias-presse.info/
.----. Avec la chute du monstre médiatique, politique et autre Olivier Duhamel, accusé d’actes de pédophilie sur son beau-fils « Victor » Kouchner, se trouve au centre du scandale un cercle très fermé et très prisé d’une intelligentsia de gauche, bobo radicale-chic, vivant dans l’entre-soi et donneuse de leçons de morales au petit peuple de France, ces « sans-dents « , « ces gens qui ne sont rien », qui n‘ont rien compris aux délices du « vivre-ensemble » ni ne collaborent à la « start-up nation ». Nous voulons parler du Siècle, ce club « élitiste » dont Duhamel était président avant de devoir démissionner suite au livre choc de Camille Kouchner, la fille de sa femme, la défunte Evelyne Pisier, la maîtresse de Castro avant d’être l’épouse de Bernard Kouchner, avant de s’éprendre de Duhamel qui lui s’était entiché de son jeune fils de 12-13 ans « Victor » Kouchner… pendant que le père de ce dernier, Bernard, l’humanitariste des sacs de riz pour la Somalie et du désastre yougoslave, ne convole avec l’inénarrable Ockrent et drogue ses gosses aux somnifères, Camille et Victor, pour avoir la paix avec Christine… Ce Siècle auquel est affiliée une belle brochette des ministres de Jupiter-Macron : Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre), Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation), Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur) et visé par une enquête pour viol, Florence Parly (ministre des Armées), Élisabeth Borne (ministre du Travail), Sébastien Lecornu (ministre des Outre-mer), Emmanuelle Wargon (ministre déléguée au Logement), Amélie de Montchalin (ministre de la Fonction publique), Agnès Pannier-Runacher (ministre de l’Industrie), Jean-Baptiste Djebbari (ministre des Transports), Franck Riester (ministre du Commerce extérieur), Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes) et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée. On vous l’a bien dit, le Siècle c’est un entre-soi, petit mais puissant… et qui sent le soufre ! > [ Signé : Francesca de Villasmundo le 4 février 2021 ]
très bon
5/5 max 64
Une très bonne documentation . Ou allons nous? On croit voter, mais ce sont d'autres personnages qui dirigent t!!!!