Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Benoist-Méchin - Qui suis-je ?

Référence : 118834
Date de parution : 1 juillet 2021
Éditeur : PARDES (EDITIONS)
EAN 13 : 9782867145865
Nb de pages : 128
12.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 22 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
Biographie de cet homme politique et historien, né en 1901 et auteur d'une monumentale Histoire de l'armée allemande. Mobilisé en 1939, il devient membre des gouvernements de l'amiral Darlan et de P. Laval et s'engage dans la collaboration. Condamné à mort, il est ensuite gracié par le président Auriol et consacre ses recherches au monde arabe avant de mourir en 1983.
TitreBenoist-Méchin - Qui suis-je ?
Auteur BOUCLIER (Thierry)
ÉditeurPARDES (EDITIONS)
Date de parution1 juillet 2021
Nb de pages128
EAN 139782867145865
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)8
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.19
Biographie
Critique du libraire
« Après avoir publié dans cette même collection, Châteaubriant, A.D.G. et Drieu La Rochelle, Thierry Bouclier marche dans les pas de Jacques Benoist-Méchin, intellectuel français du XXe siècle, dont la bibliographie impressionnante continue à émerveiller nos contemporains. Né en 1901 à Paris d'un baron d'Empire peu affectueux et dépensier, Jacques Benoist-Méchin est rapidement envoyé en pension à Bedales, en Angleterre. Là-bas, il s'intéresse de près à la littérature et développe très vite une grande sensibilité pour la musique.  

« Admirateur de Marcel Proust, il entretient des relations amicales avec l'auteur, qui lui donnera même les droits pour faire publier certains de ses textes sur la musique. En 1938, il publie le second tome de son œuvre majeure : une Histoire de l'armée allemande.  

« S'engageant dans le Comité France-Allemagne, il travaille à la réconciliation des deux nations. Pendant la Seconde Guerre mondiale, on le retrouve aux côtés de Pétain dans le gouvernement de Vichy, favorable à une collaboration avec l'occupant. Arrêté puis condamné à mort lors de "l'épuration", il sera gracié par le président Vincent Auriol en 1953. S'intéressant alors à une amitié franco-arabe, il devient ami, conseiller et ambassadeur auprès de beaucoup de princes arabes. Il devient rapidement le spécialiste reconnu du Moyen-Orient, grâce à de nombreuses œuvres, telles que Mustapha Kémal ou la Mort d'un empire (1954) ou Un printemps arabe (1959). Il décède le 24 février 1983, à Paris.  

« C'est ainsi que notre ami Thierry Bouclier nous offre, une nouvelle fois, un ouvrage à la fois concis, très référencé, clair et agrémenté de nombreuses photographies. » 

Martin Savigny, dans Lectures Françaises n° 781 (mai 2022)