Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Ce que Dieu a uni

Référence : 29040
2 avis
Date de parution : 1 septembre 2011
Auteur : THIBON (Gustave)
Éditeur : FAYARD (EDITIONS)
Collection : LITT.GENE.
EAN 13 : 9782213002972
Nb de pages : 216
22.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
La création, dans sa diversité infinie, forme un ensemble harmonieux dont toutes les parties sont liées entre elles et vivent les unes par les autres. De l'atome à l'ange, de la cohésion des molécules à la communion des saints, rien n'existe seul ni pour soi. Dieu n'a créé qu'en unissant. Le drame de l'homme c'est de séparer. Il se coupe de Dieu par l'irreligion, il se coupe de ses frères par l'indifférence, la haine et la guerre, il se coupe enfin de son âme par la poursuite des biens apparents et caducs. La métaphysique de la séparation est la métaphysique même du péché, mais comme l'homme ne peut pas vivre sans un simulacre d'unité, ces parties de lui-même, disjointes et tuées par le péché, se rejoignent, en tant que mortes, non plus comme les organes d'un même corps, mais comme les grains de sable du même désert. Il n'est pas d'autre moyen de salut que le retour à l'unité dans la diversité. Gustave Thibon a toujours essayé de montrer les voies de ce retour sur le plan religieux et social et aujourd'hui il tente de placer dans le même éclairement les problèmes de l'amour humain.
TitreCe que Dieu a uni
Auteur THIBON (Gustave)
ÉditeurFAYARD (EDITIONS)
Date de parution1 septembre 2011
Nb de pages216
CollectionLITT.GENE.
EAN 139782213002972
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)12
Largeur (en mm)135
Hauteur (en mm)215
Poids (en Kg)0.26
Biographie
Les avis clients
Lecture à conseiller
4/5 Revue des cercles d'études d'Angers
On connaissait de longue date le beau livre de M. G. Thibon, édité jadis à Lyon. Mais on est un peu déçu de le voir réimprimé tel quel. On aurait aimé que l'auteur nous fît part des montées qu'a dû connaître sa pensée, et qu'il synthétisât davantage les quatre "Etudes " qui forment la première partie de l'ouvrage. Celui ci pourtant reste précieux, et l'on ne peut qu'en conseiller la lecture. Impossible de mieux résumer cette première partie qu'en usant des mots de l'auteur : rapports généraux entre la vie et l'esprit ; relations entre l'amour sensible et l'Amour spirituel ; mariage, fusion totale de deux vies ; épreuves et purifications nécessaires pour parvenir à cette fusion...---***+++---***+++--La seconde partie, composée d'aphorismes, est "plus subjective ", dit l'auteur. Et certes, elle l'est ! Si, à bien des lignes on dit ; " Oui", on dit "Non " à d'autres. On pourrait même s'amuser, comme fit Jules Lemaître pour La Rochefoucault, à renverser les maximes ; et elles seraient encore vraies, ou plus vraies encore, que dans le sens primitif... Mais cette seconde partie est loin de gâter la première. (numéro 1, octobre 1962 ).
Réserve
3/5 Revue des cercles d'études d'Angers
La principale réserve est celle que l'auteur pressent (pp. 149-151)(1) : il n'aborde que la psychologie, et, en de courts passages, la métaphysique de l'âme humaine. Or, au concret, nous ne sommes pas de tels êtres : nous sommes dans l'état surnaturel, ou, au moins "transnaturel " (si nous sommes privés de la grâce sanctifiante). L'auteur n'étudie donc pas l'être humain TEL QU'IL EST. Le plus important n'est qu' " effleuré " (SIC) en deux pages. Que de conséquences ! Si tant d'amours humaines déçoivent, c'est parce que Dieu n'y a pas sa place... Alors, quelle diminution de tout ce qu'on nous dit dans le livre ! (numéro 1, octobre 1962 )........(1)édition de 1962.